Une journée au Futuroscope : des lapins crétins, du sport et… beaucoup d’émotion !

[Petit préambule : voici un billet un peu plus long que d’habitude, il faut que je parle de tout ce que j’ai vu ;)]

Samedi, j’ai eu le plaisir de me lever à 5h45 pour prendre le TGV à Montparnasse. Direction Poitiers et son célèbre Futuroscope. Qui n’a pas déjà entendu parler du 4ème parc de loisirs en France, après l’indéboulonnable Disneyland, le Puy du Fou et Astérix ?

Le célèbre Diamant du Futuroscope

Accompagnée de Louisa, c’est emmitouflée dans plusieurs couches de fringues bien chaudes façon oignon que j’ai visité ce parc où j’étais allée petite. Pour l’ouverture de la saison 2015, nous avons donc été invitées, avec d’autres blogueuses (Jade from Paris et Paris Pages Blog) à découvrir la première nouveauté de l’année : l’Arena fun Xperiences. J’en reparlerai plus bas.

Soyons crétins !

Donc, par moins 22 degrés (au moins, je ne suis pas marseillaise), un vent à décorner les boeufs MAIS un ciel bleu azur et un beau soleil, nous avons été accueillies par un rapide petit-déjeuner puis orientées vers l’attraction phare du parc : Les Lapins Crétins. Sans tourner autour du pot, j’ai adoré ! C’est fun à souhait, on se marre non-stop et furieusement bien trouvé.

La première salle m’a rappelé La Renaissance du Château du Puy du Fou avec ses « tableaux vivants », c’est vraiment bien fichu, d’autant plus que les plus grandes oeuvres d’art sont ici revisitées à la sauce Lapins. Drôle. D’ailleurs, petite parenthèse, j’aurais bien ramené un ou deux tableaux chez moi. Seul petit bémol : c’est bien trop court !!! Evidemment, nous n’avons pas pu échapper à la case boutique de souvenirs dédiée aux lapinous et bien évidemment, j’ai craqué. Consumérisme, quand tu nous tiens. M’en fous, j’assume.

Les Lapins Crétins, c’est fait.

On enchaîne par d’autres attractions dont La Vienne Dynamique. Je ne suis d’ailleurs pas certaine que l’on peut parler d’attraction à proprement parler, mais ça bouge dans tous les sens et encore une fois, c’est fichtrement bien fichu. Les visiteurs sont même « immergés » dans une course automobile, ça décoiffe ! Je me suis bien marrée. Petit bémol : on sent bien le côté un poil « old » du film avec les voitures d’un autre temps ou ce pauvre Claude Piéplu qui a pris un coup de vieux depuis.

C’est au tour d’Arthur, l’aventure 4D.
Je ne participe pas volontairement à l’attraction, je sais qu’une belle araignée se planque quelque part. Persuadée d’être la chieuse du groupe, je m’aperçois qu’en fait je ne suis pas la seule à déclarer forfait. Nous sommes donc dans la salle, lunettes 3D sur le nez, mais pas dans les sièges. Pour ma part, je regarde d’un oeil, attrape la gerbe avec les effets de plongée et puis jette l’éponge en fermant les yeux. Louisa, de son côté, a apprécié mais sans plus, regrettant le côté « gerbouille » également. Next.

Le coup de coeur du jour
Après le déjeuner, fait de plats placés sous le signe du sucré-salé et de la cuisine moléculaire (pas mon dada, donc je passe), Louisa et moi découvrons « Les yeux grands fermés« . Alors là, gros gros gros coup de coeur. Il s’agit d’un parcours d’une vingtaine de minutes entièrement réalisé dans le noir le plus complet. Par « série » de quinze, nous entrons à la queue leu-leu, les mains sur les épaules de la personne qui nous précède. Particularité supplémentaire : nous sommes guidés par une personne non-voyante à l’humour ravageur.

Nous entrons dans trois univers différents : le Bayou en Louisiane, New-York et l’Himalaya.
Sans trop vous en dire, au risque de vous faire perdre tout l’intérêt de la chose, vous devrez faire appel à vos autres sens que la vue. Tout est exacerbé. On ne peut s’empêcher d’ouvrir grands les yeux, alors que ça ne sert strictement à rien.

Le palpitant a carburé à 100 à l’heure, j’ai littéralement défoncé les épaules de la personne qui m’a précédé de peur d’être larguée, j’ai vécu l’expérience à fond. L’humour du guide n’y est pas étranger. C’est vraiment une attraction à vivre !

Un peu de magie dans ce monde de brutes
C’est l’heure de laisser place à la magie avec le spectacle de Bertrand Loth « iMagic« . Je ne suis pas spécialement fan du genre d’habitude, mais je me suis laissée entraîner dans le show, le bagout de notre hôte étant un point fort. Après, bah c’est de la magie. Petit moment choupitude avec la montée sur scène d’une petite tête blonde qui a vécu le moment l’expérience à fond. A faire si vous aimez la magie.

Sinon, nous avons zappé Danse avec les Robots et le Festival du Dynamique, Louisa n’étant vraiment, mais alors vraiment pas fan de tout ce qui bouge un peu trop. Ce sera donc pour une prochaine fois (et voilà, je suis obligée de revenir).

La nouveauté 2015 : l’Arena fun Xpériences.
Sur un parcours de 1000m2 s’étend un nouveau parcours sportif dédié aux petits, comme aux grands. Il y en a pour tout le monde avec 9 activités qui vont de l’expérience physique à l’expérience mentale. Idéal pour crever vos miniatures. Je dis ça hein… Entre sport et divertissement, le lieu est plutôt fun avec des toboggans de malade mental (dont un qui « propose » une chute libre de 13 mètres de haut), une salle de laser game, une salle pour danser… enfin bref, le Futuroscope veut vous faire bouger !

Je me demande juste ce que ça va donner en haute saison au niveau des files d’attente et de la chaleur, puisque la salle est placée sous une grande verrière. J’espère qu’il y aura la clim.

La boule, la boule !

L’Arena est un bâtiment coiffé d’une nouvelle boule qui a (re)pris place récemment, pour le plus grand bonheur des poitevins et des visiteurs. Nous avons eu le plaisir de la voir s’illuminer de nuit, en partant vers la gare. Très joli moment qui clôt une bien belle journée.

Et c’est pas fini !
Non, je ne me crois pas dans la pub SFR, je vous rassure. En avril, le parc présentera Les mystères du Kube, spectacle vivant associant technologie, mapping et performances artistiques. Enfin, une troisième nouveauté est prévue cet été avec un espace dédié aux objets connectés. Bon bah, il va vraiment falloir que j’y retourne (si on m’entend…).

Alors, on y va ou pas ?
Oui, absolument, mais prévoyez deux jours dans la mesure du possible, sinon vous passerez immanquablement à côté de pas mal de choses. J’ai regretté de ne pas avoir eu le temps de faire les Chocs Cosmiques, le Gyrotour, l’Aérobar, etc., etc.

Un grand merci au Futuroscope pour cette invitation qui m’a fait passer un excellent moment loin de Paris, parfait pour un moment de déconnexion bienvenu.

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Journée des Petits Plaisirs : c’est reparti !

Gourmands et gourmandes de France et de Navarre, la Journée des Petits...
Lire la suite

2 Commentaires

  • Je me lève et je confirme ! Mais petite précision : j'aime les trucs qui bougent mais pas ceux qui me proposent d'avoir la tête à l'envers (la danse des robots) ou le roller coaster. On ne contrôle rien, et si on n'aime pas, on ne peut pas descendre.
    Mais je descends tout schuss les pistes noires de Serre Chevalier, parce que JE contrôle la vitesse et je m'arrête quand je veux. Merci pour cette belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.