Instabulles : 2013, année charnière ?

Je sais, je sais, l’année n’est pas encore terminée, mais aujourd’hui je ressens le besoin de regarder un chouïa en arrière pour mieux prendre de l’élan et dévorer 2014 à pleines dents.
Ce que je ne sais pas en revanche, c’est comment définir cette année qui s’apprête à tirer sa révérence. Fut-elle bonne, neutre, à oublier ? M’aura-t-elle permis de faire le point sur mes attentes d’un point de vue professionnel et surtout personnel ? Oui et non. Je suis dans une sorte de brouillard que j’ai du mal à dissiper.
Ce qu’on voit toujours en premier, ce sont les échecs, les déceptions, les tartes dans la face.
J’ai eu mon lot de grisailles cette année, mais pas de gros points noirs. Je les attends, je m’y prépare, parce qu’une année pour moi ne peut se dérouler sans vrai accroc, c’est comme ça. Je ne sais pas si c’est la période qui veut ça, mais je ne souhaite pas m’y attarder. Ce qui est fait est fait et je saurai accueillir le reste.
Après la pluie, vient toujours le beau temps.
Une lapalissade qui fait son petit effet. Alors je jette un oeil sur ce qui m’a fait rire et sourire cette année. Et si je le faisais via mes Instagram ? Je n’ai, bien entendu, pas pris toute ma vie en photos, mais le principal y est. Enfin je crois.
Mes petits bonheurs : le jour qui se lève place de la Concorde devant le musée du Jeu de Paume, mes nouvelles cartes de visite Moo pour le blog, le plaisir de voir les Invalides en arrivant au boulot le matin, les cadeaux Durance pour une Bulle pourrie gâtée (moi), mes petits choux d’amour sur Twitter et ailleurs, ma Mantille, le Penseur qui pense toujours, un mantra qui ne rentre pas toujours, une sortie verdure et fous rire au Grand Palais, Montmartre, ma jolie Julie et super Louisa et enfin ma môman adorée…
Bien sûr, il n’y a pas tout, loin de là.
Il y a de l’anecdotique et de l’indispensable. Du futile et du réel. 2013, ce sont d’incroyables fous rires avec des blogueuses comme Louisa, des discussions à bâtons rompus avec des filles qui gagnent à être connues comme Johanna ou Sandra, des découvertes, des yeux qui pétillent en découvrant les montagnes de cadeaux blogueurs comme pour la Secret Party ou la cultissime « Girls Geek Party » de Sandrine.
2013 est aussi une année où je suis sortie un peu plus de ma grotte, où je me suis un peu plus bottée les fesses. C’est un bon début. Je pense aussi que j’ai changé ma vision des choses sur la blogo notamment. Moins naïve, moins « gentille » je serai désormais. Idem pour le boulot où je me force à prendre plus de recul sur les choses. Bref, je grandis. A 32 ans, il était temps.
 
Ma mère me dit toujours que je suis un papillon qui finira bien par sortir un jour de sa chrysalide. Je n’y prêtais pas attention avant, mais plus les mois passent, plus je me dis qu’elle a raison. Cette « re-naissance » va prendre du temps, mais elle sera spectaculaire, c’est moi qui vous le dis et d’ailleurs, je prédis que 2014 sera mon année.
 
J’ai déjà toute une liste de souhaits pour 2014 dont je vous ferai part bientôt.
En attendant, je vous souhaite un Joyeux Noël, du bonheur, du plaisir, des rires à foison et des souvenirs heureux plein la tête ! Rien de moins !
Tags from the story
Écrit par
More from Florence

Faites une pause fruit avec Materne !

Compotons ensemble voulez-vous ? Compote, compote, que dis-je… fruits mixés ! Nuance...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *