Hep, taxi !

Les taxis, ce peuple bizarre, râleur et parfois serviable…
J’ai récemment eu l’occasion d’en prendre quelques-uns, tous en fin de journée, et j’ai donc pu « admirer’ les différentes catégories de taxi, de celui qui en fait trop au bon vieux râleur parisien.
http://www.flickr.com/photos/emilycmccall/718441068/
C’est combien le supplément bagage ?
On commence avec Patrick (Georges, Bob ou Momo, c’est comme vous le sentez), taxi depuis neuf mois dans sa jolie voiture qui demande quatre fois si le parcours proposé par le GPS me convient parce que « vous comprenez, le client doit toujours être satisfait!’. Ah tiens, serais-je tombée sur un OVNI? Peut-être bien que oui. Et la musique, elle vous convient ma musique? J’avais presque envie de lui donner une petite tape sur la truffe pour rassurer ce jeune chiot d’environ 50 ans.
Toujours est-il qu’au final, il en a fait qu’à sa tête et le GPS avait bon dos. Même je suis bien arrivée, c’est l’essentiel.
Il faut savoir qu’en taxi, au mieux je suis dans mes pensées, au pire je suis malade à l’arrière et donc ronchonne à souhait. Donc moins « on » me parle, mieux c’est.
Et là je tombe sur Freddy (Kevin ou Brendon, c’est comme vous le sentez), qui tchatche à mort, plus c’est indécent. Et vas-y que je te mets tel morceau parce que je suis sûr madame que vous allez aimer madame… et vas-y que le GPS est ton meilleur ami, mais tout comme avec ton collègue précédemment cité, il finira aux orties virtuelles… et vas-y que tu a été sa meilleure course depuis très longtemps et qu’il serait RA-VI de te revoir (tu m’étonnes : La Tour-Maubourg / Porte de Clignancourt la course)… Blablabla et blablabla. Gentil, mais épuisant.
On enchaîne avec Tom (Franck ou Didier, c’est comme vous le sentez), carré, droit, pas trop de blabla, mais un peu quand même sinon ce n’est pas drôle. Pas de parfum senteur sapin superflu, pas de jazz contemporain-expérimental… Mention double AA avec pourboire en plus.
Celui dont je me souviendrai à vie, c’est Flex (Fangio ou Schumi, c’est comme vous le sentez) qui, avec sa conduite de malade mental dans les rues de Paris, a failli nous tuer au moins deux fois, sans exagération aucune. J’ai eu la peur de ma vie. La limitation à 50? Pour les kékés. Les trottoirs? Pour les tortues. Les passages piétions? Z’ont qu’à faire attention… Pour la 1ère fois de ma vie, j’ai appelé ma mère en bas de mon immeuble pour lui dire que j’étais en vie.
Les taxis aiment deux/trois choses :
  • La musique qui les accompagne au quotidien. Dans le top 3 : Chérie FM, RFM et Rires & Chansons. Suivent de très près Chante France et France Musique, avec son jazz qui pique les oreilles
  • Le parfum de voiture : au mieux senteur pin des Landes, au pire musc/vanille qui file la gerbe à peine la porte ouverte. A noter que le parfum se fait plus rare ces derniers temps. Ou j’ai eu du bol, beaucoup de bol
  • Ma boulangerie. Et oui. Sur 4 taxis pris en moins de 3 jours, 3 d’entre eux connaissaient ma boulangerie avec ses viennoiseries d’Enfer! Pas tout compris sur le pourquoi du comment, mais bon
N’oublions pas le compteur qui est déjà à plus ou moins 10€ quand vous avez eu l’audace de commander la bête la veille pour le lendemain. Il n’y a pas de petit profit que voulez-vous.
Tiens, en parlant de réservation, j’ai découvert l’appli iPhone de G7. Simple d’utilisation, je n’ai pas eu à m’en plaindre pour le moment et cela m’évite le standard saturé en soirée…
J’essaierai bien un autre concept qui fait apparemment fureur en ce moment : Uber Paris. Un genre de chauffeur privé/taxi pour se la péter un peu beaucoup tout en n’ayant pas de mauvaises surprises tarifaires à l’arrivée. Faudrait vraiment que je teste.
Et vous, quelles sont vos plus belles anecdotes de taxis?
Comment brosseriez-vous le portrait du chauffeur « de base »? Allez allez, faites-nous rire un peu!
Tags from the story
, , ,
Écrit par
More from Florence

Moi, Flo, 31 ans, femme mais pas « chienne de garde »

Tout a commencé en septembre dernier avec une première polémique féministe en...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.