Une bulle, un vélo, une piscine… En piste pour l’aquabiking !

Minute transparence : Aqua
By a très gentiment accepté de me proposer un tarif spécial pour mes quinze prochaines séances, 13 maintenant. En échange, je vais vous proposer trois articles sur la salle/l’aquabiking (la découverte, le milieu de session et le bilan) où je suis parfaitement libre de mettre ce que je veux, sans contrainte aucune. Le présent article en est donc l’illustration.

« Doux pour les articulations, mais sans pitié pour la cellulite et les abdos. Affine votre silhouette sans douleur ». Voilà ce qu’on peut lire, en résumé, sur l’aquabiking. Alors pour la douleur, on repassera (bon, on ne pleure pas des larmes de sang non plus) et pour le reste… On va voir ça dans les mois à venir !


L’aquabiking, j’en avais entendu parler ici et là sans vraiment m’y intéresser et j’ai donc sauté dans le grand bain (ahaha), grâce à l’intense lobbying de Louisa – oui, toujours la même – qui n’a pas lâché le morceau pendant près de six mois. Et elle a bien eu raison.
Rendez-vous est donc pris un soir à 19h, juste après une bonne journée de boulot, dans le 3ème arrondissement de Paris chez Aqua By. Dès l’entrée de cet espace de 200m2 entièrement dédié à l’aquabiking, le ton est donné : ça va pédaler sévère, mais avec le sourire toujours en bandoulière. J’aime déjà, même si je répète à Louisa que je vais la tuer sans laisser de trace, proprement, mais sûrement.
 
La fameuse piscine d’Aqua By
Le mot d’ordre général : le « mieux être » en associant sport et plaisir. Pour le moment, je découvre les lieux. Chaleur, chaleur, moiteur, moiteur. C’est un peu normal, vu qu’il y a une piscine en sous-sol, mais j’appréhende un peu cet hiver avec le choc thermique et le manque d’aération. On verra bien.
Passage obligatoire dans le vestiaire collectif – mesdames, un très bon conseil que je n’ai pas suivi pour mon premier cours : enfiler votre maillot avant de venir – puis nouveau passage obligatoire sous la douche pour se décrasser de la journée. Pas question que la piscine se transforme en bouillon de culture avec tous nos miasmes…
Parenthèse vestiaire féminin > cela peut paraître étonnant au premier abord, mais c’est un espace de liberté totale. Pas de gêne, tout le monde se change devant les autres. Moi qui suis d’un gabarit XXXL, il faut mettre ses appréhensions de côté et y aller. Grosso modo : tout le monde se fout de vous, mais il faut sauter le premier pas.
 
On descend le petit escalier et quand c’est l’heure… plouf (tout en essayant de ne pas se casser la gueule sur la petite échelle. Vous auriez du me voir… hilarant ou pathétique, c’est selon) !
Je confirme – l’eau c’est la vie !
C’est parti pour ma toute première séance de 45 minutes.
On choisit son vélo (enfin celui qui reste parce que tout le monde se colle au fond bien évidemment), on tente de caler ses petons dans les pédales (faut être douée je vous l’avoue, ce que je ne suis manifestement pas), on règle la hauteur de la selle et la résistance pour que chacun puisse suivre la séance à son rythme et zou, c’est parti !
 
Après une première phase d’échauffements – et la découverte de l’aquagym, j’adore – on arrête de rigoler et on grimpe sur sa bicyclette. Et là, on s’éclate comme une bête. On meurt douze fois, on pédale, on glisse (enfin JE glisse), on descend et on remonte sur sa bécane, on sprint et on pédale plus gentiment (dans sa tête). On rit, on se marre. J’adore.

La séance est découpée en plusieurs phases plus ou moins intenses. Au bout de 45 minutes de pédalage, d’aquagym et de bras martyrisés à coups de haltères, je suis ressortie totalement lessivée, mais heureuse du travail accompli. Alors bien entendu, je n’ai pas tout réalisé loin de là, spécialement les séances de sprint en danseuse. Qui va piano, va sano. J’irai à mon rythme, doucement, mais sûrement. Pas question de me cramer tout de suite pour cette reprise du sport.

Allez, on pédale, on ne se relâche pas !
Questions pratiques
Le maillot de bain : ne faites pas comme moi, ne vous pointez pas avec un joli maillot avec une petite jupette pour cacher vos trop nombreuses rondeurs. La jupette et l’eau, pas bon, ça flotte, ça fait chier. Next. Ah et petit service bienvenu chez Aqua By : la machine qui essore votre maillot. Top.
Les chaussures d’aquabiking : indispensables pour rester bien caler sur le vélo, pour ne pas glisser dans la piscine. Bref, indispensables je vous dis. Vous en trouverez chez Décathlon, sur Sarenza comme moi ou même sur place (à acheter évidemment).
Une montre waterproof : c’est tout con, mais savoir combien de minutes il vous reste avant de décéder officiellement sur votre vélo est vraiment utile. 
Une bouteille d’eau : munissez-vous de votre plus belle bouteille pour ne pas crever sur votre vélo. Crever. Vélo. Ahahaha.
Minute beauté : chez Aqua by, des sèche-cheveux sont mis à disposition, ainsi qu’une petite serviette. 
Minute douleur : les courbatures inexistantes relèvent de la mythologie. Armées de vos granules d’Arnica a minima, de votre bouteille pour bien vous hydrater (essentiel), vous pourrez peut-être échapper au gros de la vague. Mais vous aurez mal, sauf si vous êtes Super Jaimie.
Pour les tarifs, c’est là que ça se corse un peu, parce que ce n’est pas donné, c’est même carrément un très joli budget. C’est 35€ la séance (-50% pour la 1ère). Des abonnements sont proposés pour rendre la facture finale moins douloureuse. Pour être honnête, sans la proposition de la salle citée en début d’article, impossible pour moi de faire de telles séances sur la longueur. Donc c’est un point à prendre en compte.
 
Alors on y va ?
Oui oui oui. Et si, en plus, vous y aller avec votre/vos potes, ce sera encore meilleur. Quant à moi, je poursuis ma quête d’un sport qui va pouvoir me faire bouger sans trop souffrir et il semblerait que je l’ai trouvé. Suite au prochain épisode !
Tags from the story
, , , ,
Écrit par
More from Florence

Mes non-résolutions pour 2013

Chaque année voit son lot de marronniers et pour commencer proprement 2013,...
Lire la suite

1 Commentaire

  • Tu es bien plus courageuse que moi! Je n'ai pas survécu à Aqua by! 😉 J'avais les cuisses en feu en sortant. J'ai nettement préféré l'aquagym classique.
    Perso, le vestiaire, je ne m'y suis pas faite même si effectivement, tout le monde s'en fout. Bref, c'est pas pour moi mais je suis ravie que ça t'ait plu ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *