Chers voisins de transports…

Ce billet se conjugue aussi bien au féminin qu’au masculin. Il concerne aussi bien le parisien énervé, énervant que le touriste aguerri ou de base. Il vous concerne et me concerne. Pas de jaloux mes choux !


Toi, l’abruti de base qui, un jour, a décidé de garder coûte que coûte, contre vents et marées ton (putain de ?) sac à dos, l’extension de ta petite personne chaudement blottie contre ton dos.

Toi, l’adepte de deux places pour le prix d’une, peu importe que la rame/le bus soit bondé(e), que la place manque ou que tu propulses tes voisins contre la vitre la plus proche…

Toi, le mâchouilleur invétéré de la classe des ruminants qui prend un malin plaisir à faire claquer la seule chose que tu penses maîtriser dans ta vie, ou plus simplement à faire partager ton contenu buccal à la foule involontairement massée autour de ta petite personne (ta maman ne t’a jamais appris à manger la bouche fermée ?)…

Toi, l’adepte des chips bien grasses, du maïs grillé selon le quartier et du sandwich pâté à 7h30 du mat’…

Toi, le crado qui estime qu’un glaviot (pardon et bon appétit) a toute sa place près de ma chaussure. Toi, le mal élevé qui pense que cracher au passage d’une personne est synonyme de savoir-vivre…

Toi, la petite vieille qui estime que tout lui est dû et qui hurle à la cantonade qu’elle est vieille ELLE… (parce qu’on ne se lève pas assez vite, sans doute)…

Toi la blondasse qui écrase de tout ton poids mon pied, trop épais sans doute à ton goût et sans t’excuser bien entendu…

Toi le mélomane qui pousse le son de ton casque iPhone pourri au maximum pour que la rame/le bus puisse profiter à fond de ta playlist dédiée à Justin Bieber ou pire, Zaz…

Toi qui, par un élan de bonté soudain, a décidé de nous faire partager l’intégralité de ta passionnante conversation dédiée au repas de ce soir ou à ta collègue de bureau qui n’ose pas dire merde à sa n+1…

Toi la greluche qui me voit arriver et qui ne me tient pas la porte ou mieux, qui ne me remercie pas quand je te tiens la porte…

Toi le bouffon qui ne bougera pas d’un pouce pour laisser passer celui ou celle qui souhaite s’asseoir à tes côtés. Mieux, toi qui ne laissera pas ta place à une femme enceinte parce que la galanterie, c’est dépassé

Je te remercie, chaleureusement, du fond du cœur, car sans toi, râler chaque matin contre ta mauvaise éducation crasse appartiendrait au passé ! Continuer à pester contre tes conneries sur Twitter serait vain et apprécier ton air renfrogné, bref, ta bonne humeur communicative se révèlerait impossible…

Non vraiment, merci à toi.
Écrit par
More from Florence

Hier, je me suis achetée des cheveux…

J’ai envie de vous parler d’un sujet intime, que j’essaie de prendre...
Lire la suite

8 Commentaires

  • Toi, la personne qui reste bien assis sur le strapontin alors que la rame est blindée de chez blindée et qui râle parce que je te marche (volontairement) sur les pieds, histoire que ton comprenne ta mauvaise éducation.

    Toi le jeune ou même la vieille qui fume soit sur le quai du métro (pas aérien), soit carrément DANS la rame de métro que ça soit cigarette ou beuh, merci pour mes poumons…

  • Oh flûte, je ne m'étais jamais doutée que ma musique dérangerait les gens, alors qu'en fait…c'est logique, en soi ._.
    J'essaierai de mettre le son moins fort la prochaine fois, parce que je dois reconnaître que même si l'Ipod n'est pas sur haut-parleur, de la musique en sourdine peut aussi créer un bourdonnement désagréable.
    Merci de cette petite claque ^^

    • Bonjour!
      Possédant moi-même un specimen de casque iPhone des plus utiles, je comprends tout à fait qu'on n'entend rien de rien dans le métro. Donc bon, je compatis un peu 😉
      Désolée pour la petite claque quand même ;))

  • Voilà, le strapontin, comme le commentaire précédent de Chomp. Je me fais un plaisir de leur marcher dessus, de leur donner des coups de sacs dans le visage… et ils ont l'air d'aimer ça.
    Drôle de monde peu éduqué.

    Bon par contre, j'avoue foutre ma playlist Britney à fond dans mon iphone, ca m'évite d'entendre les toux, les gens qui râlent, les mendiants et les gens qui s'embrouillent. On peut pas être parfaite hein ? 😉

    Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.