La Belle et la Bête au théâtre Mogador : un bijou !

Oui oui je sais, j’arrive après la bataille, cette comédie musicale ayant démarré il y a un bon moment déjà. Mais peu importe, vous avez encore deux bons mois pour passer un moment de pure magie au théâtre Mogador avec « La Belle et la Bête » !

La-Belle-et-la-Bête-Le-musical-de-Broadway-Disney-1024x724

La Belle et la Bête : de la magie, de la romance et des paillettes dans les yeux.

C’est bien simple : j’ai adoré ! Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance, car Le Roi Lion (toujours au théâtre Mogador) a pour moi toutes les faveurs du monde. Difficile d’égaler ce musical qui a fait date. Mais je dois bien l’avouer, le pari est réussi : histoire respectée, chansons à tomber, costumes parfaits, mise en scène vraiment extra et acteurs au top de leur art… tout est fait pour que le spectateur passe une soirée mémorable.

La-belle-et-la-bete_2

Tout a commencé par un rendez-vous manqué, car je devais assister à la première en « carré or » (paillettes dans les yeux), mais bien évidemment, je suis tombée malade. Du coup, j’ai laissé passer le temps, les mois et j’ai un peu oublié cette comédie musicale. Comble de l’histoire, j’ai eu l’immense chance de visiter les coulisses du théâtre dans le cadre de mon travail et j’ai pu voir les costumes des acteurs (perruques, etc.) et de quelle manière la scène a été spécifiquement modifiée pour La Belle et la Bête. Un travail de titans.

Quand soudain (intensité dramatique level maximum), je me suis rappelée qu’il fallait que je m’occupe de l’anniversaire de ma maman. Bingo ! Deux places (toujours en carré or) ce sera. C’est un budget (très) important, mais il me fallait marquer le coup. Je n’ai pas regretté une seule seconde.

Un musical directement inspiré du Disney éponyme.

Ce musical est directement inspiré du dessin animé et non du film de Cocteau, précision importante pour les « puristes ». Quelques chiffres clés : 32 artistes sur scène chaque soir, un orchestre de 7 musiciens qui joue en live, 32 techniciens, plus de 170 perruques et 8 changements de perruques en moyenne par artistes… Une grosse machinerie « à l’américaine » !

Dès le début, les airs familiers du célèbre Disney caressent mes souvenirs, j’en ai des frissons. J’ai parfois l’impression de rester littéralement bouche bée devant le spectacle, les yeux écarquillés comme une enfant. Du coup, je ferme la bouche.

Gaston.-Photo-Brinkhoff-Mögenburg-©Disney-2

La musique est sublime (quoi qu’un peu forte ici et là, peut-être le nano bémol de la soirée), les paroles ne sont pas trop trop niaises, les textes sont parsemés de clins d’oeil à la France et les acteurs ! Juste wa-hou !

La Belle et la Bête : un casting sans faute.

Mention très spéciale pour Gaston, alias Alexis Loizon, qui a recueilli hier soir tous les suffrages. Il est simplement excellent, tordant, drôle, parfait ! Franchement, on parle parfois d’erreur de casting, mais dans le cas présent, c’est tout le contraire. Le rôle de Gaston est fait pour lui.

Gaston-amp-Lefou.-La-belle-et-la-bête-Photo-Brinkhoff-amp-Mîgenburg-∏Disney-2-683x1024

Madame Samovar est irrésistible et émouvante, Plumette a des faux airs de Frédérique Bel qui la rende attachante et Mme Grande Bouche a un coffre vertigineux !

Autre duo fantastique et « fil rouge » de la soirée : Lumière et Big Ben.

Big-Ben-Lumière.-Photo-Brinkhoff-Mögenburg-©Disney-2

Humour, finesse… Le duo n’en fait jamais trop, mais juste ce qu’il faut pour que la salle se torde de rire. Si vous tendez un peu l’oreille, vous reconnaîtrez en « Big Ben » celui qui a joué le rôle de Zazu dans le musical « Le Roi Lion » : David Eguren. Le clin d’oeil est savoureux. Dan Menasche joue le rôle de Lumière : avec Gaston, mon autre coup de coeur de la soirée. Il passe une bonne partie de la soirée les mains en l’air, joue les fripons et les séducteurs… on devine assez vite qu’en version « humaine », aucune demoiselle ne doit lui résister !

Hier soir, la Bête a eu un fou rire avec la Belle, le public était réceptif (sauf à la fin où nous étions une poignée à nous lever pour applaudir, j’aurais voulu que tout le monde se décolle de son fauteuil), les chants et danses ont fait tourner les têtes… bref, j’ai passé une soirée à faire la fête avec la troupe ! Je ne peux vous conseiller qu’une chose : si vous hésitez à y aller, foncez ! Vite !

La Belle et la Bête se joue donc au théâtre Mogador jusqu’au 27 juillet. Le spectacle dure 2h30, avec 20 minutes d’entracte, et ça file comme l’éclair !

Écrit par
More from Florence

Le Fantôme de l’Opéra : la légende à Mogador

C’est la rentrée ! Et qui dit rentrée, dit nouvelle comédie musicale...
Lire la suite

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *