En balade au Parc Zoologique de Paris

Pour terminer les vacances (bien trop courtes), quoi de mieux qu’une petite balade au zoo de Vincennes, pardon, au Parc Zoologique de Paris ? J’ai entendu tout et son contraire sur ce lieu qui s’est refait une vraie petite beauté. Alors n’écoutant que mon courage, je me suis rendue sur place par un joli samedi du mois d’août et une température optimale.

Le célèbre Rocher de Vincennes


Froid, vide, atrocement cher… ça partait plutôt mal niveau recommandations pour cette petite visite de courtoisie, d’autant plus qu’à titre personnel, je ne suis pas très très « fan » des parcs zoologiques avec animaux en cage. Mais bon. Après une petite demi-heure de métro suivie de 3 minutes de bus qui vous dépose juste à l’entrée, c’est parti mon kiki !

Fêtant en mars 2015 sa première bougie, le Parc Zoologique de Paris a beaucoup fait parler de lui, avant et après sa rénovation. Près d’un millier d’animaux « répartis » dans 5 régions du Globe, reconstituées pour l’occasion, accueillent désormais les visiteurs. Les animaux doivent bien se sentir à la maison, puisque ce sont pas moins de 60 babies qui ont fait leurs premiers pas au cœur du parc. J’ai eu l’occasion de craquer sur les lionceaux, petites girafes et petits babouins ; trop choux !

Le bel Aramis

Les lionnes et les lionceaux, de loin

Et soudain, un zèbre


Allez c’est parti, je vous raconte ma rapide visite.
Patagonie, Europe, Sahel-Soudan… J’ai crapahuté dans trois des cinq biotopes reconstitués pendant environ une heure et demie, découvert des espèces insoupçonnées, admiré l’ensemble du parc (très vaste, très propre, presque froid effectivement, mais ce n’est pas gênant je pense), tenté de m’orienter autant que possible (on fait un peu ce qu’on veut et peut-être qu’un parcours légèrement mieux guidé ne serait pas du luxe), gagatisé devant des animaux craquants (je vous recommande le chien de buissons… MIGNON)… J’ai également découvert que le Glouton s’appelait aussi… Wolverine et ça, ça m’a fait l’après-midi. Bref, j’ai joué le jeu et j’ai aimé ça. 

L’ensemble du parc est donc assez vaste, dominé par le célèbre rocher. C’est agréable, parce qu’il y a moyen de ne pas se marcher les uns sur les autres et c’est fort appréciable. En ce samedi 15 août, beaucoup d’enfants/de familles il y avait (en mode Yoda) et je n’ai pas fait de crise de nerfs pour cause d’enfants relous. Un vrai bon point.

Évidemment, qui dit « Zoo nouvelle génération » dit animaux plus libres de leurs mouvements. Résultat des courses, certains se sont fait désirer. Dans la rubrique « invisibles », je demande : les otaries, loups et lion (lionnes : ok). Plutôt correct pour trois régions visitées. Pourquoi trois d’ailleurs ? Tout simplement parce que je suis passée droite comme une flèche devant la Guyane (bravo le veau) et la Grande Serre… C’est ça de passer par des petits chemins et de ne pas voir les tout petits panneaux de signalisation… Franchement, c’est con (et pourtant la serre est juste immense, je suis passée devant sans y prendre garde).

Mignonne petite loutre au repos

Combat des chefs


Point noir de cette visite : le tarif. 22€, faut pas déconner les gars.

Après m’être délestée de 44€ pour deux adultes (le compte est bon), il fallait m’en mettre plein la vue. Alors oui, c’est beau. Oui c’est grand. Oui le concept de zoo qui n’est pas un zoo demande un investissement certain, mais franchement, ça pique. Et moi je m’en sors bien avec deux adultes, mais pour les familles nombreuses, il faut casser son PEL. Comptez pas moins de 16,50€ pour un billet réduit 12-25 ans et 14€ pour les 3-11 ans. Bim.

Le Rocher sous toutes les coutures


Alors, on y va ou pas ?
Oui bien entendu. Les petits bébés, la découverte de nouvelles espèces animales (en qui me concerne) et le parc en lui-même valent le détour. Prévoyez une vraie demi-journée minimum pour une belle balade dans les allées, une ou deux pauses peut-être, les prises de vue photos et la découverte de toutes les régions (j’ai bien dit toutes). Côté photos d’ailleurs, munissez si possible d’un véritable appareil pour de belles photos, parce que les loulous étant souvent planqués, il est difficile d’avoir de beaux clichés. Pour ma part, j’ai galéré avec la luminosité, donc je suis un peu frustrée. Et en plus, je me suis amusée avec des filtres/cadres, donc désolée si cela ne vous plaît pas.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site pour préparer votre venue et pourquoi pas, pour parrainer l’un des nombreux animaux. Une vraie bonne idée.
Écrit par
More from Florence

Assassin’s creed : du grand art !

Dès la première bande-annonce, j’ai su que j’allais être conquise. Assassin’s creed...
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *