Zep s’installe au Palais des Beaux Arts de Lille

Une fois n’est pas coutume, dans le cadre d’une virée de deux jours dans la célèbre Capitale des Flandres, je vais vous parler de son sublime Palais des Beaux Arts, à l’occasion de l’exposition Open Museum de Zep. Subjuguée j’ai été.

Le Palais des Beaux Arts, inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques et 2ème plus grand musée de France après le MUCEM de Marseille (le Louvre étant hors concours) est splendide. L’architecture est époustouflante, grandiose. Les salles sont claires et l’agencement des œuvres très bien fait.

palais-beaux-arts-lille-zep

Open museum Zep #3 : une exposition dynamique et originale.

L’Open Museum est une nouvelle façon d’appréhender un musée par un côté ludique vraiment sympathique. C’est léger et pédagogique et cette opération s’adresse vraiment à tous les âges et que l’on soit « fan » des musées ou non.

Pour cette troisième édition, c’est le dessinateur suisse Zep qui a été choisi. Le principe est simple et intelligent à la fois : chaque année, le PBA de Lille invite une personnalité à poser un nouveau regard sur les collections du musée. Après le groupe Air et Donald, c’est donc le papa de Titeuf qui s’est amusé à revisiter les collections, de la préhistoire au XXème siècle.

zep-open-museum-pba-lille

C’est drôle, finement réalisé et pédagogique. J’ai clairement adoré le principe. Munies d’un programme très bien pensé et réalisé, à suivre scrupuleusement ou non, nous voilà plongées avec Louisa au cœur des œuvres du Palais. Le dessinateur n’aimait pas les musées étant petit, alors c’est avec une réelle gourmandise qu’il s’est amusé à « retravailler » certaines œuvres et à apporter sa touche si reconnaissable à l’ensemble.

Nous embarquons dans une sorte de chasse aux trésors à travers les différentes époques, à la recherche des détournements et œuvres « réelles » de Zep. Peintures, assiette en porcelaine (j’adore), projections vidéos donnant vie aux statues (bluffant et amusant !)… il y en a pour tous les goûts. Et c’est là où le concept est très malin, car il n’oblige à rien. Si vous n’avez pas envie de vous taper les trois niveaux, vous pouvez passer votre chemin et aller directement à l’œuvre qui vous fait de l’œil.

Avec ses dessins issus de précédentes BD et dessins inédits pour l’exposition, Zep offre au public de bien jolis moments, notamment dans une salle dédiée au sous-sol avec quelques vraies pépites qui m’ont touchée, marquée.

Je ne peux donc que vous engager très fortement à passer une tête au PBA de Lille si vous êtes déjà sur place ou si vous comptez y aller. Vous avez jusqu’au 31 octobre pour planifier votre visite. Entrée à 7€, gratuit pour les moins de 18 ans. Bonne expo !

Écrit par
More from Florence

Quand soudain… les vacances !

Les vacances, ce concept qui m’est presque étranger depuis quelques années. Je...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *