Venise et Canaletto au Musée Maillol

Jeudi dernier, je me suis prise pour une reine avec une petite trentaine de blogueurs. Je peux dire sans sourciller que nous avons été, l’espace d’une soirée, des privilégiés! En effet, rien que pour nous, sous nos yeux s’offrait le musée Maillol à l’occasion de la nouvelle exposition : Canaletto à Venise.
J’avoue que visiter une exposition dans un musée n’est pas toujours un plaisir avec la foule dense qui s’agglutine devant les oeuvres, façon « J’ai payé, je fais ce que je veux« . Alors quand l’opportunité de découvrir une collection comme celle-ci s’est présentée, j’ai sauté dessus.
Jusqu’au 10 février 2013, le musée Maillol de Paris propose – sous le haut patronage de la ville de Venise – une splendide collection des 50 plus beaux tableaux de Giovanni Antonio Canal, alias Canaletto, peintre vénitien rendu célèbre grâce à ses vedute (panoramas) de Venise.
Tableaux, carnet de croquis exceptionnellement proposé au public, mais aussi l’appareil optique du maître prêté pour l’occasion sont ainsi répartis sur plusieurs étages. D’ailleurs, une grande partie des oeuvres présentées sont en France pour la 1ère fois.
Mieux que des mots, voici une petite vidéo de présentation qui fait son travail :
Alors, j’ai vraiment apprécié le fait d’être (presque) seule avec la guide, très pédagogue. Cette visite VIP m’a permis de mettre le doigt sur des détails que j’aurais complètement zappé dans un contexte normal : la géométrie des tableaux, les nuances de couleurs chaudes et froides, les petites touches de rouge disséminées ici et là pour faire vivre la toile, le petit coup de blanc sur une chemise qui lui donne un relief particulier… Une vraie mine d’informations difficilement accessible sans une aide extérieure.
Ce qui m’a laissé peut-être un peu plus sur ma faim, c’est l’oeuvre en elle-même : le peintre ayant eu une importante renommée à l’époque, il a forcément eu beaucoup de commandes de tableaux, donc pas mal de « copies » quasi identiques. Venise est aussi une ville splendide, mais j’ai vaguement eu l’impression de voir souvent la même chose.
MAIS mais mais, je tiens tout de même à mettre un bémol sur mon scepticisme : je ne connaissais pas du tout Canaletto, donc mon oeil n’était pas familiarisé à son style. Ceci explique peut-être cela. J’ajoute également que le coup de pinceau est vraiment beau, ce qui ne gâche rien.
Pour conclure cette prose, je ne peux que vous encourager à vous rendre sur place pour vous faire votre propre opinion, ce ne sera pas du temps perdu. Et vous, connaissiez-vous Canaletto?
Un grand merci à miss Céline et au Musée Maillol pour l’invitation, j’en suis ressortie enchantée!
Écrit par
More from Florence

Plus Planking tu meurs…

Ouh le mauvais jeu de mots! Et bien oui, c’est voulu. Dernière couillonnade à...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *