Un peu de cake dans votre cup?

En collier, boucles d’oreilles, gloss… il est partout. Il a même les honneurs d’un article dans le trendy web mag « Influencia« . Selon Vincent Grégoire, pape ès tendances chez Nelly Rodi, il « répond à un besoin de transgression, une volonté de rébellion de la part des filles« … Rébellion, rébellion… Je dirais plutôt gourmandise oui!
Nous parlons ici du nouveau cador de la pâtisserie, le it gâteau du moment, roi des ateliers cuisine. Roulement de tambours… Sous vos yeux ébahis ou lassés, c’est selon, voici venir le roi Cupcake! J’ai déjà eu l’occasion de parler dans ce blog des cupcakes de Chloé. Afin de ne pas rester sur une seule impression, tout comme il est facile de rester sur les macarons Ladurée alors que les Pierre Hermé sont nettement meilleurs (avis perso rien qu’à moi bien entendu), j’ai décidé de donner de ma personne et de tester. Oui, je sais, c’est dur.
Alors, voyons les forces en présence :
– A ma gauche : la queen des Cupcakes sucrés, salés et sans gluten, j’ai nommé Chloé. Sa boutique, très rose et attrape-gourmands, ses recettes, originales qui font saliver, sa petite terrasse, confidentielle et donc à tester.– Au centre : l’outsider de la queen Chloé, Miss Cupcake! Sa boutique, très rose aussi, son quartier à tomber (Montmartre).– A ma droite : l’indéboulonnable Berko! Actuellement au Printemps Haussmann pour toutes les gourmandes comme moi.
Très bien, les candidats sont présentés, il est temps de passer au vote. Qui fait le meilleur cupcake de Paris? Comment les juger, sachant que je ne suis allée qu’à deux boutiques sur trois prétendants? On ne les jugera donc pas sur ce point. Il me reste les saveurs proposées, la texture, la présentation et bien entendu, le goût : 

– Les saveurs proposées : Nutella, chocolat, vanille, Speculoos, Oréo, framboise-fraise, ce sont les incontournables du cupcake. Il faut donc se démarquer sur ce point : citron, coeur de framboise / chocolat, coeur peanut butter / chocolat blanc, cranberry, sans compter les recettes salées... Incontestablement, c’est Chloé qui mène la danse. Mais…

Berko la rattrape sans peine avec ses nounours guimauve, mousse de chocolat / Citron meringué / Coquelicot / Cerise… Quant à Miss Cupcake, elle propose un chocolat menthe, alors rien que pour ça, je lui dis merci. Égalité Chloé-Berko.
– La texture : compact ou friable, moelleux comme un gâteau classique, le cupcake doit, avant tout, ne pas être étouffe-chrétien. Sur ce point, c’est Berko qui prend le lead.
Moelleux à souhait, on s’en mettrait plein la panse si la raison ne nous revenait pas brutalement en tête en pleine dégustation. C’est bon, léger, crémeux sans être culpabilisant. Berko a tout bon. De son côté, Miss Cupcake tient la corde, mais le côté un peu trop friable de ses petites douceurs lui donnent la médaille d’argent. Chloé est bonne dernière, ses cupcakes ayant tendance à se « compacter » après un passage au réfrigérateur, donnant un côté lourd à l’ensemble. Avantage Berko.
La présentation : j’attends d’un cupcake qu’il me fasse voyager et mette mes papilles au garde-à-vous. En résumé, je le veux beau et appétissant. Chloé a tout compris. On se croirait dans un magasin de bonbons/chaussures, on ne sait plus quoi choisir. Couleurs et textures, tout donne envie. Chez Berko, c’est aussi le cas, mais le côté moins « créatif » de l’ensemble relègue ce candidat à la seconde place. Du côté de Miss Cupcake, c’est plus « artisanal », ce qui ne veut absolument pas dire moins bon! On se sent plus chez une amie que dans une boutique, ce qui est aussi un atout. Avantage Chloé.
En résumé, la course au finish désigne Berko comme vainqueur, d’une très courte tête, la subjectivité départageant les ex-aequo. C’est bon, original et bien fait. Que demander de plus? Seul petit bémol : le prix. Ce n’est vraiment pas donné, quelque soit le candidat. Avec une moyenne de 3 à 4€ le gâteau, il y a de quoi se faire plumer en toute connaissance de cause.
Laissons le mot de la fin toujours à Vincent Grégoire : « Les « »pétasses » férues de régime vont se jeter sur cet exotisme régressif». »  Moui mais non, nous ne sommes pas des « pétasses » (même au 28ème degré), seulement des adeptes du bon plaisir et de la gourmandise. C’est dit!
Tags from the story
, , ,
Écrit par
More from Florence

Le miel, les abeilles et Greentomatocars

J’ai déjà un avis plus que tranché sur les VTC depuis bien...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.