T’as le Reflex coco!

Il y a peu, je vous parlais de mon intérêt pour l’univers Geek, sans pour autant en faire réellement partie, mon côté clairement truffe prenant le pas sur mon intelligence. C’était donc ici. Pour être réellement complète, je vais également étaler devant vous mon incompétence intersidérale en matière de photographie. C’est bien là le drame, parce que j’adore la photographie.
Tout a commencé quand j’étais petiote.
Mon daddy a eu la (très) bonne idée de me refiler son reflex Canon argentique pesant le poids d’un âne mort avec « tirette » pour enclencher le film et tout et tout. Bref, c’était le bon temps parce que lorsqu’on est enfant, il est évident qu’on fait « de très belles photos! Oh mais tu es douée! C’est beau! » En résumé, mon ego de fifille a été brossé dans le sens du poil.
Une décennie plus tard (prends ça dans les dents), je décide d’un commun accord avec moi-même qu’être une photographe du dimanche, c’est bien joli, mais j’en ai assez de ne rien comprendre au langage des gens « qui savent » parler la photo.
Mon coiffeur étant photographe presque professionnel, je lui parle naturellement de ma nouvelle marotte. Erreur fatale. « Oui alors tu as quel objectif? Moi, j’en ai plusieurs! Tiens d’ailleurs cette photo a été prise avec un objectif 85 mm au 1/125 s avec une focale de 5,6. T’en penses quoi? » (je précise qu’il y a peut-être une erreur de retranscription, je n’ai pas enregistré la conversation…). ZZzzzz…
Trois raclements de gorge plus tard, inutile de cacher la vérité, je ne parle pas la langue. J’ai un beau reflex et je prends mes photos au pif au mètre. Et le pire, c’est qu’elles ne sont pas laides. La chance du débutant.
Focale, diaphragme, balance des blancs, vitesse, ISO, temps de pause… Mais euh, pourquoi tant de haine?! Comme j’ai un minimum d’ego comme cité plus haut, faut pas exagérer non plus, je décide de ne pas mourir idiote. Direction la Nikon School pour un cours « initiation » de 10h à 18h. Je sens que ça va être long.
Une journée de formation plus tard, la tête farcie, mon cerveau ayant lâché vers les 17h, je décide de garder précieusement mes notes pour la pratique.
Alors d’accord, avec un peu d’exercice, mes photos s’avèrent moins moches. Mais quand il s’agit de prendre une photo « dans l’instant », va faire le réglage de ta balance des blancs, ta vitesse et j’en passe et des meilleurs! Et puis ce n’est pas tout! Il y a l’objectif aussi… Mon gros boulet du moment parce que ça coûte (très) cher ces bestioles là.
Hier, direction le Grand Palais pour l’exposition BVLGARI. Des bijoux en veux-tu en voilà, c’est beau, j’adore. Ayant une petite idée derrière la tête, j’emporte la bête avec mon seul objectif 18-55mm. Autant dire que je me suis esquintée l’épaule pour rien. Impossible de faire de belles photos de près, même en mode macro. J’enrage, je n’ai pas emmené mon compact qui m’aurait certainement mieux servi… Pour de vraies belles photos de l’expo, direction le blog d’Éléonore Bridge
Du coup, c’est officiel, il me faut un nouvel objectif.
Mais lequel? Je ne sais pas moi! Un grand-angle? Un standard? J’aimerais simplement pouvoir prendre des photos de près, après, pour les détails... On a beau m’expliquer aussi que diaphragme et profondeur de champ, c’est kif-kif bourricot tout comme la vitesse d’obturation et le temps de pause, qu’une petite ouverture égale une zone de netteté plus importante, etc. etc., je pense être un peu perdue pour la cause, parce que c’est comme les maths, ça ne veut pas rentrer. Je ne comprends pas. Je suis larguée.
Je remballe donc mes envies et me contente, pour le moment, d’être une photographe plus qu’amateur avec du beau matériel, autant dire que c’est donner du lard au cochon. C’est très frustrant tout ça. Entre mon faux côté geek et la photographie, je me sens peu compétitive, me noyant presque dans un verre d’eau. Si seulement je pouvais mieux faire, je pourrais faire de plus belles choses.
Heureusement qu’il y a des personnes qui se rendent compte que la photographie, c’est top, encore faut-il savoir en faire. C’est pour cela, par exemple, que MaOdeParis a créée son site : Peindre avec la lumière
Tout ça pour dire que d’abord, je me débrouille comme je peux avec ce que j’ai, c’est-à-dire avec mon cerveau niveau CM1 et que la photographie et moi, même amateur, c’est parti pour un bon moment! J’aime trop ça que voulez-vous!
Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

[Livre] Minute Papillon ! d’Aurélie Valognes

J’ai des envies de lecture en ce moment, et après Le Mystère...
Lire la suite

1 Commentaire

  • Et bien ça tombe bien, dis donc, mon billet du jour débroussaille la technique, c'est pile pour toi 😉

    C'est marrant tous les photographes débutants me pose la même question à propos des réglages pour faire une photo "dans l'instant". Du coup je vais surement faire un billet là dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.