Ce que je me souhaite en 2018…

Non, je n’ai pas bu, je sais bien que les bonnes résolutions se font en janvier, et non en mars. Mais j’ai décidé de laisser passer un peu de temps, pour me poser et savoir vraiment ce que je voulais pour cette année qui s’annonce charnière.

2018 : une étape vers le meilleur

2018 sera, je l’espère, une année qui restera dans mes annales comme étant une bonne cuvée. Un déménagement en banlieue qui se précise enfin (des années que j’en parle, que je l’espère, que je le prie et enfin, la libération…), des missions personnelles que j’estime être accessibles… Allez, ready, steady, go !

Femme au volant… réussite au tournant

A la louche, voilà grosso modo 15 ans que je n’ai pas mis les pieds derrière un volant. Autant vous dire que je ne suis que sérénité à l’idée de conduire à nouveau. Et pourtant, j’ai le projet d’acquérir une petite voiture, donc pas le choix, il va falloir que je me bouge pour (re)devenir la reine du créneau. Prochaine étape : trouver une auto-école qui accepte de me redonner quelques heures de conduite pour relancer la machine.

©Margaux Motin
La Castafiore is back dans les backs

Le chant. J’ai toujours aimé ça. Et j’ai toujours chanté plus ou moins faux. En fait, je déraille très rapidement, ce qui est assez ennuyeux, vous en conviendrez. J’aimerais donc prendre quelques cours de chant, non pas pour faire The Voice (ce qui aurait pour effet immédiat de faire chuter l’audience de TF1 et de devenir la risée de l’hexagone jusqu’à la fin des Temps), mais pour poser ma voix, me poser, lâcher mon trop-plein d’énergie… et surtout pour effacer un épisode douloureux des mes années lycée.

J’ai participé à l’un des fameux spectacles de fin d’année au lycée, plus précisément dans La Vie Parisienne d’Offenbach. Je visais le rôle de Gabrielle, la veuve du Colonel. Prise d’un stress cosmique et incontrôlable, j’ai lamentablement échoué en pleurs. L’échec de ma vie, LE regret éternel, vraiment. J’en reste, encore aujourd’hui, incapable d’entendre un air de La Vie Parisienne sans être touchée en plein cœur. Bref, voilà un but à réaliser qui devrait pouvoir me faire avancer.

Faire évoluer Bullesdeflo.com

Ne nous voilons pas la face, ce blog est resté dans les limbes de la blogosphère depuis ses débuts. Évidemment, on ne blogue pas pour les autres (du moins dans la dino-blogosphère dont je suis issue avec fierté), mais je ne me mens pas, je reste vraiment frustrée quand un article dans lequel je mets tout mon cœur reste au fin fond d’un trou noir.

Bien entendu, je bénéficie d’invitations toutes plus belles les unes que les autres et j’en suis systématiquement reconnaissante, mais j’aimerais aller plus loin et faire de Bullesdeflo.com la vraie vitrine de mes envies. Cela passe par quelques étapes que je recommande aux autres, mais que je n’applique jamais à mon blog (les cordonniers toussa toussa) : publier régulièrement, publier régulièrement et… publier régulièrement.

Je devrais aussi, je sais, affiner la ligne éditoriale de Bulles, mais que voulez-vous, j’aime autant parler de livres, de pièces de théâtre ou de ciné que de beauté ou du dernier smartphone. La catégorie soit-disant fourre-tout qu’est le lifestyle reste la mal-aimée de la blogosphère. A voir ce que je ferai sur ce point. En attendant, je vais tenter de tenir le rythme.

Et sinon ?

Si déjà, j’arrive à mettre toutes ces résolutions en place, je pourrais affirmer que j’ai réussi mon année. Bien entendu, il y a les questions plus privées d’un travail épanouissant et enrichissant, d’une vie amoureuse réussie ou d’un régime lui aussi réussi, mais je choisis mes combats.

Je termine ce long billet (bien joué pour les résolutions du blog, sachant pertinemment que les articles courts et neutres sont privilégiés des lecteurs) en me souhaitant le meilleur et en vous souhaitant également, même à retardement, une très belle année !

Écrit par
More from Florence

Petite playlist d’août pour grand plaisir auditif

Allez hop, je suis comme ça, c’est royal, c’est cadeau ! Un...
Lire la suite

1 Commentaire

  • Si ton billet est long alors les miens sont des somnifères qui s’ignorent 😉
    En voilà un programme ambitieux 🙂 Tu sais dans quel sens aller !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.