Petit coup de gueule entre deux billets…

Alors là, ça me dépasse.
Je ne suis pas née de la dernière pluie, nous ne vivons pas dans un monde de Bisounours et le rose n’est pas la couleur du ciel, mais il y a un minimum quand même. Je ne cesse d’être un peu plus étonnée et, comment dire, sur les fesses chaque jour.
Bébé blogueuse depuis, allez, une bonne année, je ne me fais pas d’illusion sur le fait qu’il y a des « clans », des gentils et des méchants, spécialement sur Twitter. Untel est sympa, untel crache untel, untel est mégalo, untel est incroyablement donneur de leçon… Dans l’ensemble, j’essaie tant bien que mal de me faire ma propre opinion et de rester en dehors des discussions disons animées. Je commence à y voir plus ou moins clair selon les personnes que je suis (donc loin d’être la twittosphère dans son ensemble) et note que certaines réactions paraissent disproportionnées selon les situations, ou pas, c’est à voir sur le moment. L’ironie passe mal en 140 caractères et certains prennent un malin plaisir à allumer la mèche sur leur compte ou blog. De toute façon, ce n’est pas mon (petit) avis qui changerait la donne.
Mais quand je lis certaines réactions mégalos de pseudos blogueurs/twittos influents, mon palpitant carbure.
L’objet du délit? Un mail a priori mal écrit, des agences de com° qui ciblent mal les blogueurs (pour certaines, on sent la grosse artillerie qui ne tient pas compte des retours ou des hobbies de chacun, mais là n’est pas le propos) et le monde s’écroule. Untel est « choqué » et part en guerre, vent debout contre cette infamie! Non mais oh, tu vas redescendre deux secondes steuplé?!
Sous prétexte que l’audience suit, il est de bon ton de cracher sur tout ce qui bouge?
Je ne suis pas naïve et faisant partie intégrante du système de la communication et des agences de RP plus précisément, je sais pertinemment que certaines font plus ou moins bien leur boulot. Mais les erreurs, ça arrive, même aux meilleurs. On apprend de ses erreurs, pour ne plus les refaire ensuite. Exposer un nom précis à la vindicte d’un lectorat, très peu pour moi. Nous sommes tous, il me semble, des adultes capables de régler et de gérer les choses en coulisses, quitte ensuite à faire passer le message à ses contacts. C’est le libre-arbitre de chacun, mais il y a manière et manière de faire.
Serait-il possible de se mettre un instant à la place de la personne qui a fait une (micro) boulette? Serait-il possible de se souvenir un instant que même les plus « influents » (et qu’est-ce que l’influence?) ont un jour commencé quelque part et ont fait des… erreurs? Non, bien évidemment, c’est impossible! Seuls les cons et le bas peuple font des erreurs.
Alors désolée si un jour, grâce ou à cause de mes futures fonctions, je cible mal un blogueur ou une blogueuse, j’oublie la pièce jointe ou commets une faute tellement dingue que je devrais me fouetter devant le bureau du « ciblé » en costume de Borat, mais j’ai fait des erreurs, j’en referai tout comme ces chers blogueurs influents qui perdent le sens des réalités.
Et pendant ce temps, toujours sur Twitter ou sur la blogosphère, on trouve une majorité de perles, de personnes qui s’entraident ou a minima, suffisamment bien élevées pour ne pas dénoncer sans un minimum de garde-fou des choses faites ou dites et qui n’ont pas été appréciées. On trouve des filles adorables, des mecs à l’humour tordant, des « influent(e)s » accessibles et pas imbus d’eux-mêmes. Et pour tout dire, c’est même la très grande majorité. L’avantage avec les blogs et Twitter, on choisit qui on suit, même si, de temps en temps, on tombe sur des cas…
C’est cet aspect finalement positif que je choisis de garder. Il faut de tout pour faire un monde. Même des cons.
Tags from the story
Écrit par
More from Florence

C’est l’heure du tea-time au Bristol Paris !

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai enrichi cette semaine ma...
Lire la suite

7 Commentaires

  • Ravie de lire ce commentaire. Construire son image virtuelle en pariant sur le court terme via un buzz de dénigrement souvent artificiel est un sport très couru sur la blogosphère. Mais ça ne fait pas illusion très longtemps heureusement.

  • Très très joli article ! Bravo pour cette franchise et surtout bien réel !
    Chose ressentie par moi-même… et pour lesquelles j'ai appris à faire abstraction 🙂 Bonne continuation parce que c'est le plus important 😀

  • Un article coup de gueule justifié quand on voit le comportement de certains. Ce comportement que tu décris là est juste hallucinant !
    Ca me ramène à d'autres "travers" de ces blogueurs influents qui traitent les "petits" comme de la m****, ayant sans doute oublié qu'ils l'ont été eux-aussi.
    Comme tu le dis, c'est malheureusement inévitable et heureusement, il ne s'agit pas de la majorité des blogueurs.

  • ah je te comprend bien, autant j'adore lire les blogs, autant sur Twitter j'ai du mal avec certains. ils démontent tout ce qui bouge dès que la personne ne fait pas partie de leur cercle, opinion, etc. c'est penible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *