Objets télévisuels identifiés : mes coups de coeur du moment

Tranquillement assise sur mon canapé, mon LapTopper sur les genoux, je songeais aux prochains articles que je pourrais publier ici quand soudain, l’idée. Ouf, je suis sauvée, j’en ai au moins une. Bon en vrai, j’en ai trois, mais on s’en fiche.
Je vais donc tenter de rapidement vous expliquer pourquoi certaines émissions réussissent à me coller devant l’écran, peu importe ce qu’il se passe autour. Attention, c’est parti.
Le suicide collectif de l’UMP finissant par moyennement m’intéresser, je me suis donc tournée vers un programme tévé qui compte de plus en plus de fans, que dis-je, d’addicts sur Twitter : le Vinvinteur. Mais késséssé en fait?
Tous les dimanches à 20h pétantes sur France 5, Vinvin (alias Cyrille de Lasteyrie), blogueur de son état mais pas seulement (wikipédia bonjour) et ses acolytes proposent une émission de 26 minutes décalée sur le web et ses conséquences sur la vie quotidienne, etc., etc. C’est un joyeux fourre-tout maîtrisé avec un JT du Veb, une interview people, une vebsérie, un chronique « autoportrait » et j’en passe et des meilleurs.
J’ai découvert cette émission via des gazouillis ici et là et puis, d’un coup, le phénomène a pris une belle ampleur sur ce réseau. D’ailleurs, en passant, le compte de Vinvin est ici et celui de l’émission se trouve . Bref. Pourquoi suis-je de plus en plus accro?
Simple : avec son concept qui plane à 3000 tout en étant fouillé, recherché, cette émission est une sorte d’OVNI dans le PAF et franchement, ça fait du bien. A voir et revoir donc.
Oui alors là, vous vous demandez ce qui peut bien me passer par la tête.
Superstructures (SOS ou pas d’ailleurs) est un documentaire dominical, toujours sur France 5, qui relate la construction, la destruction ou la réparation (que des situations en -tion) de bâtiments mobiles ou immobiles géants maousse costauds partout dans le monde.
Evidemment, ça peut sembler inintéressant au possible, mais ce doc est très pédago ludique. Oubliez les docus chiants à mourir, car ce n’est pas le cas ici. J’en apprends tous les dimanches, j’adore. Oubliez vos a priori et donnez, si le coeur vous en dit, une chance à ce programme qui vaut le coup d’être vu.
Gros gros coup de coeur pour cette émission de reportages au quatre coins du monde à nouveau présentée cette saison par Victor Robert. Je passe sur le fait qu’il est choupi mignon, ce n’est pas le propos (enfin si un peu, mais non).
Tous les samedis vers 13h40/45, l’émission vous embarque dans un tour de grand huit médiatique pour partir à la rencontre de personnes/situations soit ubuesques soit effrayantes ; la nature humaine peut être surprenante et pas forcément dans le bon sens. Les reportages « papillon » mettent le doigt sur ce qui fait mal, sur ce que nos médias dits traditionnels ne mentionneront pas à l’antenne pour ne pas heurter « les plus sensibles » d’entre nous.
L’Effet Papillon nous fait sortir de notre petit confort pour que nous puissions enfin nous intéresser aux autres, aux actualités qui touchent les autres pays. Je ferai très facilement le parallèle avec Courrier International. Enfin, la nouvelle chronique « Le Chiffroscope » est vraiment bien fichue et vulgarise chaque semaine un thème qui pourrait s’avérer un poil ardu en temps normal.
A voir, à revoir, à guetter car « Tout est bon dans le Papillon ».
Et enfin pour terminer, le Gâteau de mes Rêves :
Je ne pouvais passer à côté d’une telle émission de pure gourmandise!
Tous les dimanches à 10h30 sur Téva, le célèbre (et aussi choupi mignon) pâtissier Christophe Michalak propose une émission entièrement dédiée au sucré sous toutes ses formes. Il revisite les plus grands classiques de la pâtisserie française tout en y ajoutant sa touche perso qui twiste l’ensemble, idéal pour faire baver d’envie la téléspectatrice over gourmande que je suis.
La touche en plus : maître Michalak se rend chez un particulier qui maîtrise bien la recette pour lui donner (et nous transmettre par la même occasion) quelques astuces bienvenues. Il faut dire ce qui est : il est charmant avec ses hôtes. Toujours agréablement surpris par les compositions présentées, il félicite, goûte, s’extasie devant la pâtisserie du jour… Alors là, c’est vraiment craquant! Je pense qu’on pourrait lui présenter la pire mousse au chocolat du monde, il garderait un sourire jusqu’aux oreilles en disant qu’il y a du potentiel.
Du coup, systématiquement, je suis prise d’une envie de pâtisser. Même moi, avec l’aide virtuelle de C. Michalak, je devrais pouvoir y arriver! Motivation qui retombe comme un soufflé (au chocolat) quand je me rends compte de mes lacunes abyssales, mais l’essentiel est là : le Gâteau de mes Rêves donne envie de se dépasser dans sa cuisine. A déguster sans modération.
Il y a bien sûr d’autres émissions que je regarde, comme Médias le Mag, mais j’avais envie de partager avec vous mes petits coups de coeur.
Alors, qu’en pensez-vous? Quelles émissions regardez-vous chaque semaine? Quelles émissions vous rebutent comme jamais?
C’est à vous!
Écrit par
More from Florence

La bouilloire de madame Pattemouille

En tombant sur un statut Facebook dédié à un livre pour enfants...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *