Les montagnes russes

Je suis présentement dans un état proche de l’Ohio, mais sans les soirées qui mènent généralement à cet état. Entre fatigue générale, moral plus ou moins en berne et moments beaucoup plus sympathiques, je passe mes journées dans un petit wagon qui tourne en boucle sur les montagnes russes.

Un déménagement, beaucoup de fatigue et de jolies découvertes

Je ne pensais pas, avant de déménager cet été, que l’impact serait si énorme et surtout si long. Impact sur le physique – mon été est clairement passé par pertes et profits et j’en paie les pots cassés depuis – et impact sur le moral. Tous ces changements (perte de mon boulot dans des conditions moyennes pour l’estime de soi, changement de ville et de fait, d’habitudes quotidiennes, perte de mon « cocon » même si le nouvel appartement est beaucoup plus grand) m’ont finalement bouleversés bien plus que je ne l’aurais pensé.

On efface (presque) tout et on recommence

Nouveaux parcours bien plus rallongés (la ligne H du Transilien, ma nouvelle meilleure amie), nouveau quartier, nouvel appartement (et ses déconvenues) à appréhender… On efface tout et on recommence ! Pour le moment, j’ai simplement réussi à conserver mon médecin et ma kiné, trop précieux. Quant au reste…

Alors voilà, je me suis subitement retrouvée face à une page presque blanche, avec un torrent d’incertitudes dans lequel il serait facile de se noyer. Il a fallu se battre contre un déménagement de l’Enfer, s’approprier les lieux et commencer à le décorer à notre image. C’est grâce à ce dernier point que nous pouvons enfin commencer à nous sentir chez nous.

Grâce à La Redoute, Maisons du Monde, Amazon et le dépôt-vente de la ville, nous sommes entrain de créer un vrai « chez nous » qui nous ressemble dans la mesure de nos moyens. Je vous partagerai quelques photos sur mes réseaux sociaux une fois l’ensemble terminé. Par ailleurs, ce déménagement m’a permis de me découvrir une nouvelle passion pour la déco et j’adore !

Des occupations à se trouver pour casser la routine

Étant actuellement un membre éminent de Pôle Emploi, j’en profite assidûment pour 1°) me reposer autant que faire se peut et 2°) sortir autant que possible le soir, notamment grâce aux invitations reçues via le blog et aux amies qui me traînent dans des endroits aussi improbables qu’un karaoké (où je chante abominablement faux par ailleurs). Elles m’évitent de rester en boule sur mon canapé, même si parfois, j’y reste bien volontiers, histoire de recharger les batteries.

Alors je lis, je fais du shopping et continue à alimenter ce blog de manière la plus régulière possible, même si je suis devenue une fervente partisane du slow blogging, surtout dans la mesure où les lecteurs se font de plus en rares. Je me pose beaucoup de questions d’ailleurs sur le maintien ou non de ce blog, car le ressenti penche plutôt vers l’absence de lectorat plutôt qu’un raz-de-marée. Et on ne va pas se mentir, tenir un blog est un hobby qui prend du temps si l’on veut le faire correctement et savoir que les mots s’évaporent dans le vide de l’espace, c’est moyennement motivant.

Un petit tour et tout ira mieux…

Encore quelques jours, quelques semaines pour me remettre d’équerre, pour repartir du bon pied, pour retrouver pleinement confiance en moi et tout ira pour le mieux ! Je pense – j’en suis sûre – que lorsque je serai à nouveau en piste dans un cadre professionnel agréable et motivant, la roue tournera enfin ma faveur. En attendant, je ronge mon frein, je prends soin de moi en découvrant de nouvelles marques, de nouvelles routines beauté et je souffle un peu. N’est-ce pas le luxe ultime de pouvoir prendre le temps, un peu ?

Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

La ville rêvée des Parisiens… et la mienne !

Les Parisiens n’aiment rien, les Parisiens râlent tout le temps et surtout,...
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.