Le Mondial de l’Automobile : voitures et chaleur à gogo

Le Mondial de l’Automobile se tient une nouvelle fois cette année Porte de Versailles à Paris, jusqu’au 19 octobre (donc c’est bientôt la quille). Et comme d’habitude, ce grand raout rassemble les plus belles voitures des plus grands constructeurs, comme les nouveautés qui vont taper dans l’oeil du grand public.
J’ai toujours adoré aller à ce type de rendez-vous. Automoto, Top Gear n’ont plus de secrets pour moi, tout comme Turbo il y a quelques années. Bref, j’aime ça ! Par contre, demandez-moi ce qu’il y a dans le ventre d’une voiture, si c’est un V8 avec double arbre à cames en tête et là je vais vous regarder avec des yeux ronds. Malheureusement, je suis une bille en la matière ! Paradoxal, non ?
Groovy le Bibendum !
Donc j’ai une nouvelle fois eu la chance d’aller au #Mondialauto en avant-première, grâce à Louisa. Appareil photo en bandoulière, j’ai mitraillé tout ce que j’ai pu, parce que mine de rien, nous avons fait une partie du salon au pas de course. Donc je n’ai pas tout vu, loin de là.
J’ai pu tout de même constater que les constructeurs mettent les petits plats dans les grands pour accueillir leurs invités (certains buffets pourraient nourrir Paris pendant une semaine – j’exagère à peine), que le pourcentage de mecs présents dépasse de très loin celui des filles (flagrant) et que les hôtesses sont plus ou moins habillées selon les stands.

Sur ce dernier point, un gros big up aux hôtesses en manches longues par 45° à l’ombre.
Ayant tendance à avoir toujours chaud, je me suis dit que mon thermostat interne avait encore bugué, mais en voyant certains specimens s’éventer avec les prospectus sous la main, j’ai vite eu confirmation que ce mondial était placé sous le signe des Tropiques.

Sinon, j’ai craqué sur deux/trois petites voiture toutes mignonnes, comme la nouvelle Twingo de Renault ou l’Aygo de Toyota. Coup de coeur également pour la 108 de Peugeot, dont l’intérieur est à la fois craquant, « connecté » et ergonomique.
Ayant eu la chance de rentrer dans le bunker du stand Renault (merci Louisa) – il fallait montrer plus que patte blanche pour la soirée – j’ai pu voir de près le nouveau concept-car hybride Eolab, magnifique, ainsi que les nouveautés de la griffe haut-de-gamme « Initiale », révélées à l’occasion d’une mise en scène léchée. Les applaudissements ont été relativement faiblards, mais on va mettre ça sur le compte de la boisson : applaudir ou siffler sa coupette de champagne, il faut choisir.
Les modèles « inaccessibles » :

Et quelques clichés de la concept-car hybride Eolab de Renault <3

La petite 108 citée plus haut :

Les petites Toyota mignonnes, l’I-Road et la Aygo :

Et enfin les mignonneries de Renault :

Si vous souhaitez voir plus de photos, n’hésitez pas à vous rendre sur l’espace ad hoc du site du Mondial. Je vous laisse, je dois économiser pour ma future voiture, un jour peut-être, dans une autre vie.
Écrit par
More from Florence

Petite balade pour un grand plaisir parisien

En cette journée gris souris, je suis allée faire un tour dans...
Lire la suite

5 Commentaires

  • Moi, aussi j'adore les voitures mais suis totalement inculte au sujet de ce qu'il y a sous le capot… et en plus, je n'ai pas mon permis de conduire. Je devais profiter cette année aussi d'une avant première mais hélas j'ai eu un empêchement pro! 🙁 et en plus, je n'aurai pas le temps d'y aller avant la fermeture. J'attendrai 2 ans… tant pis
    Les inaccessibles que tu as prises en photo sont vraiment superbes !! ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *