Le marketing sensoriel : quand les marques titillent vos sens

La vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat.
Les cinq sens qui nous sont indispensables au quotidien sont également des plus utiles pour nos amis des services marketing divers et variés. Comment et pourquoi?
Le marketing sensoriel, encore une belle invention qui ne demande qu’à se développer un peu plus chaque jour. Son objectif? Provoquer chez le consommateur, via un souvenir, une émotion x ou y l’acte d’achat. C’est simple comme bonjour.
Prenons l’ouïe par exemple : une petite musique, une ambiance ont leur importance, que ce soit dans un magasin ou pour une publicité à la télévision. Rendez-vous dans une boutique à l’ADN « nature », collez-y une chanson d’AC/DC ou le bourdonnement d’un perceuse et c’est la faillite assurée. En revanche, faites tourner en boucle de la musique relaxante, des pioupious et autres madeleines de Proust qui vous offriront un aller direct vers le bien-être et votre enfance : le tour est joué.
Madeleine de Proust, c’est effectivement avec elle que tout ou presque se joue et c’est un métier.
Pas de besoin de longues études pour prouver l’efficacité du marketing sensoriel. Avec l’avènement de la réalité augmentée par exemple, la vue est de plus en plus sollicitée, sans que vous vous en rendiez compte pour autant : vous êtes étonné(e), accroché(e), le premier pas vers la consommation est franchi.
L’odeur de neuf dans une voiture est d’une importance cruciale. Certains constructeurs vont même jusqu’à rajouter des senteurs de synthèse pour appuyer cette sensation. Idem pour le fameux « claquement de portes » d’une voiture qui signe pour certains sa qualité ou non.
Dans un magasin de vêtements, la musique, « jeune », dynamique et franchement bien trop forte parfois empêche le consommateur de trop penser tout en le stimulant. C’est tout un art. Vous êtes là pour acheter, pas pour penser.
L’effet ressenti au toucher d’un magazine haut-de-gamme avec un papier plus épais, des lumières tamisées, des senteurs légèrement aromatisées distillées ici et là, une musique d’ambiance ad-hoc… autant de petites clés qui, mises bout à bout, emportent l’adhésion du consommateur ou du moins ouvrent une large brèche dans laquelle les commerciaux s’engouffreront avec délectation.

Avez-vous noté l’importance d’un packaging et le soin que l’on peut apporter dans son élaboration? Avez-vous remarqué que les produits d’entrée de gamme de Monoprix ont connu un véritable regain d’intérêt depuis leur relooking par l’agence Havas City? En outre, le slogan « Non au quotidien quotidien » insuffle une sorte de vent de fraîcheur qui permet aux consommateurs de sortir, ne serait-ce que l’espace d’un instant, de leur routine… quotidienne.

Plus beaux, plus doux, plus brillants, plus colorés… les produits qui attirent notre regard auront beaucoup plus de chance d’atterrir dans notre chariot que le produit d’une gamme supérieure mais au design quelconque.

Des cinq sens, je ne sais lequel surpasse l’autre, si ce n’est peut-être la vue, encore et toujours.
En été, une glace d’un bleu pétard saveur framboise ou autre intriguera, attirera le chaland, mais gagnera-t-elle vraiment le cœur des passants? Une « œuvre d’art » de chez Pierre Hermé nous fera saliver quand le banal gâteau emballé nous laissera sur notre faim…

En résumé, les marques semblent avoir encore une belle marge de manoeuvre quant à une utilisation optimale et poussée de ce marketing qui ne date pas d’hier et qui fait partie intégrante de notre quotidien. Face à la multitude, au trop plein d’informations qui sont envoyées chaque jour aux consommateurs, celles-ci doivent à tout prix sortir du lot, s’imposer face à la concurrence et tous les moyens, même les plus subtils sont bons. Il y a des professionnels pour ça, et ils comptent bien sur notre frénésie d’achats pour gagner leur pain quotidien.

Et vous, prêtez-vous attention à ce genre de choses? Qu’en pensez-vous?

Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

La ville rêvée des Parisiens… et la mienne !

Les Parisiens n’aiment rien, les Parisiens râlent tout le temps et surtout,...
Lire la suite

1 Commentaire

  • Bonjour! Billet très intéressant, j'ai beaucoup aimé 🙂 j'ai compris le coup de la musique trop forte 😉 Oui j'y orête attention, forcément, on ne peut passer à coté. Et je pense que les odeurs et la vue sont deux critères importants pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *