La « soirée d’Amélie » pour l’Institut Curie : j’y étais !

Cette semaine, j’ai eu le plaisir et l’immense privilège d’assister à un gala de tennis, et pas n’importe lequel : la « Soirée d’Amélie« , à l’occasion du 21ème Open GDF Suez au stade Pierre de Coubertin.
Crédit photo : Christelle Glemet / Institut Curie
Pour moi, ce fut la soirée de toutes les premières : premier match de tennis, première visite au stade Pierre de Coubertin, première soirée de gala… Bref, j’étais « joie » ! Et autant vous le dire tout de suite : j’ai a-do-ré.
 
On va commencer par le début, c’est-à-dire l’objet de la soirée : la promotion et le soutien du programme ACTIV lancé en 2012 par l’Institut Curie. Amélie Mauresmo, marraine de l’Institut depuis une bonne dizaine d’années, a donc réuni tous ses potes pour une soirée tennis sans prise de tête. Le but ? Réunir un maximum d’argent en faveur de ce programme qui propose des activités physiques adaptées aux femmes ayant été traitées pour un cancer du sein et qui vise à réduire les risques de rechute. Je vous reparlerai de ce programme dans un second billet un peu plus complet.
Crédit photo : Christelle Glemet / Institut Curie
Donc, pour la quatrième année consécutive, la co-directrice du tournoi Open GDF Suez et capitaine de l’équipe de France de Fed Cup a rameuté toute sa bande pour nous offrir un superbe spectacle. Santoro, Forget, Noah, Mansour Bahrami Michèle Laroque, Cyril Hanouna, Michaël Youn, Laurent Baffie, Kristina Mladenovic, Alizé Cornet, Caroline Garcia et j’en oublie… étaient présents pour une soirée inoubliable.
 
Je n’y connais absolument rien en tennis, je me contente de regarder les finales de Roland-Garros en ponctuant les points d’un « Joliiiii » ou « Dommaaaage » et pourtant, j’ai passé un vrai bon moment et fais quelques « découvertes » : Hanouna se débrouille plus que bien avec une raquette, Michèle Laroque semble caresser la balle dès qu’elle sert, on dirait une jeune fille en fleur, et Mansour Bahrami fait ce qu’il veut avec la balle, c’est assez impressionnant. Quant aux pros Forget, Santoro & Noah… Wahou !
Côté filles, je ne connaissais personne de nom, à part Alizé Cornet. Il y avait également Kristina Mladenovic, alias Kiki, Pauline Parmentier et Caroline Garcia.
Placée de façon royale, j’étais assez prêt de « la piste aux étoiles » pour bien apprécier les différents échanges. Et là je me suis dit que la puissance d’une balle qui vole de part et d’autre du filet n’est vraiment pas visible devant un écran de télé. Et en plus, les « pros » étaient là pour le show, donc ils y sont allés vraiment tranquillement. Bref, j’ai été bluffée.
 
 
J’ai passé une bonne partie de la soirée à mitrailler comme un dingue avec mon nouveau joujou et… je vous fais grâce des clichés (sauf celui sous ce §), car je ne joue pas dans la même cour que la photographe de Curie, Christelle Glemet, qui a su parfaitement prendre les meilleurs moments de la soirée à la volée. Pour retrouver toutes les photos, c’est ici.
 
Noah nouant les lacets de Forget. Normal. Crédit photo : Bulles de Flo
 
Tous les bénéfices de cette soirée, soit 75 000 €, ont été reversés à l’Institut Curie.
Je tiens particulièrement à relayer les opérations menées par cet institut. Je crois qu’on peut dire que de nos jours, toutes les familles seront touchées plus ou moins directement par un cancer du sein. Il est donc indispensable de prendre toutes les mesures pour le « prendre de vitesse ».
Un grand merci à l’Institut Curie pour cette invitation que l’on ne peut refuser et à David pour la partie logistique.
Écrit par
More from Florence

La Belle et la Bête au théâtre Mogador : un bijou !

Oui oui je sais, j’arrive après la bataille, cette comédie musicale ayant...
Lire la suite

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.