[Cinéma] Jamais le premier soir

Pour commencer l’année sous les meilleurs auspices, quoi de mieux qu’une séance ciné tranquillou avec une petite comédie romantique ? Jamais le premier soir est donc un petit film de nanas sympathique, sans prétention.

jamais-le-premier-soir


Le synopsis (merci Allociné) :
« Julie est une jeune femme pétillante mais continuellement malheureuse en amour. Se faire larguer par coursier à son travail semble donc lui porter le coup de grâce. Mais le livre « Le bonheur, ça s’apprend » devient sa bible et elle en applique les conseils à la lettre au travail et en amour. Cette nouvelle lubie de « pensée positive » laisse sceptiques ses deux meilleures amies dont la vie amoureuse n’est pas non plus au beau fixe. (…). Devenue cliente régulière d’une librairie où elle dévalise le rayon « épanouissement personnel », Julie va y faire des rencontres qui vont peut-être enfin changer sa vie…« Trouver le Bonheur, être heureuse, être « happy », être pleinement soi… blablabla… Quand on est dans une période un peu « down » de sa vie, on peut facilement être tenté(e) de céder aux charlatans qui promettent monts et merveilles. Et parfois, les situations peuvent devenir cocasses. Petit aparté, la séquence du salon « Zen » est assez drôle.

Le trio Alexandra Lamy / Mélanie Doutey / Julie Ferrier est excellent. Les seconds rôles ne sont pas trop laissés de côté, la recette est bien respectée. Alexandra Lamy est carrément rayonnante. Sa réelle amitié avec Mélanie Doutey transpire à l’écran, c’est parfait. Julie Ferrier aussi apporte cette touche décalée qui rend l’ensemble très digeste. Second petit aparté, sa coiffure me laisse toujours aussi perplexe, à J+1 de la séance 😉

Au niveau des rôles masculins, Jean-Paul Rouve est craquant et a un charme fou fou fou. Michel Vuillermoz, de la Comédie Française, est parfait en gourou pénible du Bonheur avec un B. Son jeu est d’une fluidité…  Julien Boisselier est à mourir de rire et Grégory Fitoussi charmeur comme pas deux.

Alors pourquoi, avec un casting pareil et un sujet qui peut aisément toucher tout le monde, cette comédie romantique ne devrait pas rester plus que ça dans les annales ? On ne va pas se mentir, ce n’est pas LA comédie romantique de l’année. Ceci étant, le film fait assez bien le job : laver le cerveau pendant une heure et demie. C’est sympa, c’est gentil, on se surprend à rire pendant la séance. Il manque cependant ce petit quelque chose qui aurait pu faire de « Jamais le premier soir » un incontournable de ce début d’année. 

Verdict
: à voir entre keupines ou avec son mec pour un moment « sympââââ », mais pas prise de tête. Evitez d’y aller avec vos mômes, parce que sans jamais égaler les scènes de cul des films US, il y a certains sous-entendus qui vous vaudront des questions plus ou moins gênantes. Mais rien de bien méchant non plus, rassurez-vous.

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Paris, un jour de… en route pour la saison 2 !

En juillet dernier, je vous parlais d’une websérie un peu « OVNI », atypique,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *