Et si on nous foutait enfin la paix ?!

C’est fou l’habitude qu’ont pris certains à vouloir se mêler de tout, de rien et surtout de la vie des autres. Spécialement depuis quelques mois d’ailleurs. On a beau essayer de les éviter, ils reviennent et tentent même de se multiplier façon Gremlins (on avait dit pas d’eau sur Gizmo à la fin !).
C’est un billet un peu « fourre-tout », mélange d’actu et de perso que je vous propose aujourd’hui.
Un mélange de moi, je, me, myself and I et de coup de gueule ou plutôt de ras-le-bol, accompagné d’un long soupir permanent. Bref, il est encore temps de fuir si le cœur vous en dit, parce que ce billet va, je le sens, partir un peu dans tous les sens.
En un mot comme en cent…
Allez, c’est parti !
Tout a commencé en 2013, avec des « Manifs pour tous », des « veilleurs debout » qui sont devenus des sentinelles, bref… des cas. Posons les faits dès le départ, je ne vois absolument pas pourquoi deux personnes qui s’aiment ne pourraient pas se marier. C’est un (pseudo) « combat » qui me dépasse.
Je n’ai pas particulièrement d’ami(e)s LGBT, je suis hétéro, et peu importe d’ailleurs, donc je n’ai pas « vécu » ce combat d’une manière intensive. Toujours est-il que si « on » me demande mon avis (ce qui n’est pas le cas), et bien qu’ils/elles se passent la bague au doigt, c’est parfait.
Pour en revenir à mes moutons… Qui sont ces personnes qui prennent, qui confisquent même le droit de décréter qui est bon pour se marier et/ou avoir des enfants ou non ? Au nom de quoi ? Au nom d’un Dieu qui, excusez-moi, a sérieusement autre chose à faire en ce moment ? « Tu aimeras ton prochain comme toi-même« … Je l’ai inventé ça, peut-être ?! Et Dieu sait (je jure, c’est moche) que le catéchisme, j’en ai bouffé ! Première communion, profession de foi, confirmation… J’ai tout fait ! Alors bon…
Bref.
Que les « veilleurs » continuent gentiment à perdre leur temps place Vendôme et qu’ils cessent d’emmerder le monde. Mais mais mais… voilà que se pointe un autre « combat », celui de l’IVG ! Tiens, tiens… Puisque l’Espagne fait un énorme bond au Moyen-Age, pourquoi ne pas en faire autant ? Qui ne tente rien…
Oui, mais non. Une fois pour toute, il serait bon que certains hurluberlus laissent nos utérus en paix bon sang de bois ! 
IVG de confort…
Et une tarte dans la poire pour mon confort personnel ? Mais oui, bien sûr, les femmes qui envisagent cette solution se lèvent un matin et se disent… « Hum moui, un enfant, ça pourrait être un peu plus de boulot. Pas envie tiens ! » Et hop, une petite IVG de confort… Je rêve. Remarquez, sans faire de sexisme primaire, ce sont des bonhommes le cul bien assis derrière leur bureau qui émettent ce genre d’idées à la con.
Idée reprise par les pro-vies (passons sur ce sujet annexe qui me défrise) et… les anti Mariage pour Tous ! Les revoilà ! Comme les cafards, ils ne craignent ni le vent, ni la pluie ou une explosion nucléaire. Ils reviennent, ils sont là, toujours, pour nos plus grand malheur.
Pour des raisons qui me sont propres, je n’aurai pas à connaître cet épisode tellement douloureux que peut être une IVG. Alors tant mieux pour moi. Mais si je réfléchis deux secondes, si j’avais eu à faire ce choix, j’aurais apprécié qu’on me laisse gérer MON corps. Tout comme il est possible de le tatouer, de le scarifier, de l’embellir ou de l’enlaidir, d’en prendre soin ou de le malmener, nos corps nous appartiennent. Nul besoin d’aller plus loin.
Tous ces combats d’arrière-garde me fatiguent. Je ne comprends pas d’où ils peuvent bien sortir. Vraiment, de quoi les gens se mêlent ?
Deux personnes ont le droit de s’aimer, et donc de se marier. Quand on voit le taux monstrueux de divorces, en baisse uniquement pour des raisons économiques, l’aspect « sacré » du mariage est, comment dire, légèrement passé à la trappe ?
Un enfant a, avant tout, besoin d’être aimé, choyé, guidé, peu importe qu’il est une papa et une maman. Des parents hétéros alcooliques et/ou violents et/ou pervers et/ou simplement absents valent-ils réellement mieux qu’un couple homo présent et aimant ? A vous de me le dire, j’ai mon avis sur la question. Evidemment, il existe des cons hétéros et des cons homos. Un point partout, la balle au centre. 
Fin d’un billet qui n’a pas vraiment de sens, de ligne directrice.
Mon avis importe peu, mais j’en ai simplement assez d’entendre un torrent de bêtises au quotidien dans les médias. Fatiguée je suis par tout ce brouhaha.
Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

On va tous mûriiiirrrrr….

Mes petits choux, si vous vous demandez où je suis passée, c’est...
Lire la suite

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *