Donne-moi ta main…

Note de la rédaction : cet article est 100% axé girly donc messieurs, vous êtes prévenus!
Avant, j’étais une fille.
Oh une fille bien rassurez-vous, mais une fille avec des ongles… mon Dieu… Bah, heu, groumphfff… Bon j’étais une fille avec des ongles tout moches tout rabougris. Donc voilà.
Cette situation « pathétique » a duré de nombreuses années. Ongles mous, courts, etc., rien de bien transcendant. Et quand il s’agissait de serrer la paluche de mes clients… rien d’évident.
Mais ça, c’était avant.
Foi de fifille, j’ai longtemps résisté aux assauts maternels destinés à « prendre soin de mes mains ». Ayant les ongles quelque peu déglingués, de nombreux instituts me refoulaient à l’entrée, comme si je n’avais pas le bon dress code. Une fois, deux fois, trois fois… Basta!
Un peu plus tard, en surfant sur la Toile, une enseigne « novatrice » revenait plusieurs fois dans les conversations : Manucurist. Ok d’accord, pourquoi pas. Et ce fut LA révélation.
Premier rendez-vous à l’institut d’Opéra.
Les filles sont polies et prennent soin de vous. Déjà, rien que ça, c’est un grand plus.
Cuticules, alcool pour désinfecter, grimaces de douleur parce que l’alcool sur une plaie, aussi minime soit elle, ça fait mal et puis on entre dans le vif du sujet.
On me propose une manucure avec gel UV. Comme je suis une bille en la matière, j’acquiesce. Les filles auraient pu me proposer la Lune, j’aurais dit oui. Bref… On nettoie, on lime, on passe le gel qui chauffe (attention, c’est traître cette petite chose-là!) et puis on choisit la couleur. Comme je n’ai pas vraiment envie de faire « comme tout le monde », au bout de quelques séances, du bleu, du rose, du blanc parsèment mes tout nouveaux tout beaux ongles. Et ça fonctionne!
« Oh ils sont beaux« , « Oh que c’est joli!« . Ma nouvelle manucure cartonne, j’ai un succès fou! Évidemment, je passe l’info, j’ai l’impression de détenir une adresse underground qu’on se refile sous le manteau.
Tout de suite après l’institut d’Opéra, je suis ma manucure et passe au stand du Printemps.
Si vous avez le choix et pas encore de manucure « attitrée », passez votre chemin, c’est bruyant (la foule, qui passe, celle qui vous dévisage comme si vous étiez au zoo, la musique non-stop… et imaginez un peu la même chose toute une journée pour les pauvres filles qui bossent…) et peu confortable.
Suite au départ de la perle qui s’occupait de mes mimines, je passe à l’institut de la Madeleine. Quel calme! Les filles sont toujours aussi sympathiques et serviables, la musique douce… En résumé, il n’y a pas photo.
Les + :
– L’accueil
– Le choix dans les manucures proposées
– L’ambiance
Les « bof » :
– Le tarif pour un gel UV = 70€ toutes les deux/trois semaines. Oui, ça fait (très) mal, mais ça vaut vraiment le coup
Les – :
– Le stand du Printemps à oublier d’urgence
Et vous mesdemoiselles/mesdames, avez-vous des bonnes adresses à faire partager?
Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

Mélodie en sourire majeur pour Un Homme à la Hauteur

Depuis mars dernier et Good Luck Algeria (un très beau film français),...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.