De la timidité…

Pourquoi les « gens » veulent-ils me parler? Hein, pourquoi?
Après m’être récemment fait accoster par un homme d’environ 45/50 ans qui, après un petit sprint pour me rattraper, avait « juste envie de me parler« , c’est un fait, je n’apprécie pas forcément d’entamer une discussion à bâtons rompus avec des inconnus. Pas si je n’en suis pas à l’origine. Je me sens quelque peu agressée, ce qui ne fait pas ressortir mon plus beau côté je l’avoue.
Je suis une ourse.
En fait, je suis timide. Très timide. Et dans mon métier, ce n’est pas forcément un atout.
Globalement, je suis casanière et pas franchement une adepte acharnée des virées en boîte. Par contre, un petit dîner/apéro avec mes ami(e)s ne me pose pas de soucis. Allez comprendre. Ah si, c’est évident. Lorsqu’il y a une personne dite humaine dans la pièce que je ne connais pas, je deviens transparente. Faudrait pas qu’il ou elle vienne me parler… J’exagère, je ne suis pas asociale non plus, mais tout ceci me demande de faire un petit effort. Effort qu’après, une fois lancée, je ne regrette jamais, évidemment car les « gens » peuvent être sympa. Si si, c’est vrai.
Depuis « toute petite déjà », depuis le collège/lycée pour être précise, j’ai développé cette faculté d’être soit un véritable mur pour ceux (volontairement au masculin) qui m’approcheraient d’un peu trop près pour blablater, soit d’être « la petite rigolote de service ». Mon physique « ingrat » n’y est pas pour rien.
Cette attitude a un double tranchant assez net. Soit je montre ma facette joyeuse zé enjouée à celles et ceux qui passent le 1er barrage, soit je fais fuir les autres, les recalés, au triple galop.
Et puis il y a la version Flocon au travail avec ses clients. Alors là, c’est une autre histoire. Je pousse le bouton « mode automatique » et c’est parti mon kiki comme en 40. Je suis une autre, qui sait ce qu’elle veut. Allez comprendre une fois de plus.
Je n’en suis pas au stade d’être une émotive anonyme, mais force est de constater que la timidité peut vous priver de beaucoup de choses. Certes, vous voyez d’emblée qui sont vos véritables amis, car ils restent même si vous n’êtes pas d’une amabilité à toute épreuve, mais vous manquez des soirées, des amitiés, voire plus si affinités…
Tout ça pour dire que, quand même, en deux jours, deux quadra/quinqua pas très nets m’ont couru après ou pris par le bras pour parler de la pluie et du beau temps. Qu’est-ce qu’il y a sur mon front : « Open bar, venez discuter, c’est gratuit » ou « Faites un effort, la pauvre, elle a une sale tronche…« ?! La deuxième hypothèse étant, ma foi, la plus vraisemblable. Donc non, passez votre chemin sous peine de me voir me transformer en une ogresse qui bave. Ce n’est pas joli-joli.
On est timide ou on ne l’est pas.
Et vous? Êtes-vous des exemples de communication facile ou préféreriez-vous vous enfouir sous un rocher plutôt que de parler à un inconnu?
Tags from the story
Écrit par
More from Florence

FitBit ultra, accro tu seras

Girls Geek Party 6 by Sandrine Camus, stand FitBit Ultra : mais...
Lire la suite

6 Commentaires

  • Je suis trés timide aussi et c'est juste l'horreur parfois parce qu'une fois que je connais les gens, je suis un vrai moulin à paroles.

  • Ah Emma, donnons-nous la main!
    Une fois que je "connais", j'adore faire des petits présents, écouter les gens parler de tout et de rien et ensuite, je raconte ma vie. En fait, il faut trouver déverrouiller le coffre fort et après, vogue la galère!

  • pareil… je supporte pas qu'on me drague dansla rue, par principe je répondrai jamais au mec… et j'ai pas mis les pieds en boîte depuis 2001 ! 🙂 mais là c'est le printemps, j'ai fini d'hiberner !

  • Mon problème quand des inconnus me parlent c'est que je n'arrive pas à leur dire "Shut up et lâche moi la grappe" pourtant ça me démange.

    Il y a quelques années, je me suis assise sur un banc pour enlever des graviers de ma ballerine: je me suis coltinée la vie d'une mémé. Je suis restée à l'écouter 45 minutes! J'ai écouté qqun que je n'avais jamais vu auparavant me raconter sa vie pendant 45 MINUTES !! Oui, vous pouvez le dire: je suis trop c****.
    M'enfin bon, peut être qu'un jour quand je serai vieille qqun prendra le temps de m'écouter aussi en répétant dans sa tête qu'il est possible de fuir hihi!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.