Coming out : je suis peluches addict

N’est-elle pas choupi ?

Certains collectionnent les vaches, les hérissons, les cochons, les figurines à l’effigie de Johnny ou bien encore celles d’Hello Kitty. Moi, ma marotte, mon dada, ce sont les peluches.
A l’âge où il est de coutume de virer proprement et simplement ses peluches acquises tout au long de l’enfance, les miennes restent bien au chaud dans ma chambre, au-dessus de mon lit et même sur mon lit, le manque de place aidant.

Et puis il faut bien le dire, je les aime moi, mes peluches!
J’ai 30 ans, donc voilà un bon moment que j’aurai dû m’en séparer, mais non, impossible. Chacune des peluches présentes dans ma chambre ont leur histoire, leur importance. L’une, gigantesque, représente à elle-seule pas moins de sept peluches en une, pour sept dents arrachées d’un coup. Une autre pour mon AVC, une autre pour… que de souvenirs dans ces nids à poussière!

Je suis trop chou, mais bon, je suis destiné à un enfant!

Lors de mon déménagement en 2002, j’ai compté, il y en avait environ 6 à 7 cartons, vous pouvez imaginer facilement la quantité de peluches. Il y a de tout : des « nounours », des tortue, cochon, chat, chien, ewok, petit diable, serpent (et oui oui, et il est ma-gni-fique), requin (oui oui aussi)… Mais en y repensant, ce sont surtout des ours.
J’en ai eu « honte » pendant un long moment une fois devenue adulte, mais ces peluches signifiaient tellement pour moi qu’il était impensable de m’en séparer. Et puis j’ai réfléchi en voyant des reportages sur ces fans de miniatures. Il y en a bien qui collectionne des cuillères, des boules à neige ou bien encore des poupées, alors pourquoi pas des peluches?

Peut-être parce qu’elles ont un rapport trop marqué à l’enfance.
Il faudrait s’en séparer pour grandir. Me concernant, j’ai simplement arrêter d’en demander à Noël ou pour mon anniversaire depuis de nombreuses années, je n’en achète plus, je conserve, c’est tout (sauf pour les art toyz et tout le toutim que j’adore).

Alors je me demande ce que je vais bien pouvoir en faire lorsque j’emménagerai avec mon futur Prince Charmant (lalala…). M’acceptera-t-il avec mes souvenirs ou devrais-je m’en séparer, au risque de faire de cette situation un véritable crève-coeur? Je ne sais pas, la question ne se pose pas encore, donc j’ai le temps d’en profiter.

Malgré tout, je pense qu’avoir des peluches ne m’a pas empêché de grandir, d’avoir un travail, des amis et tout ce qui va avec. J’ai des peluches, c’est tout et ce n’est pas une maladie ni une honte finalement.
Et vous, qu’en pensez-vous? Gardez-vous des traces de votre passé? Souhaitez-vous vous en séparer?

Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

Monsters & Cie : c’est Halloween party!

Aujourd’hui, c’est Halloween, phénomène qui, visiblement, reprend du poil de la bête...
Lire la suite

7 Commentaires

  • Perso, peu de traces de mon enfance, mais ma soeur fut aussi peluches addict, puis elle s'est focalisée sur les ours de collection, si possible miniature, faute de place maintenant. Ma maman, sa maman donc, lui en fabrique notamment et dans les salons, il lui arrive (ou alors, je lui offre) de craquer pour des ours de créateurs. Mais en ce moment, l'addiction a viré sur les moutons, point de croix, bois, laine, papier mâché, tous les moutons… toujours petits si possible, faute de place… ne me demande pas si son prince charmant a accepté, elle n'en a pas :-(… mais je ne ferai pas de psychologie de monoprix, ce n'est pas mon métier 😉 Je crois que du moment qu'on assume, il n'y a aucun problème, cela fait partie de nous, de notre personnalité et on est à prendre comme ça ou pas ! (Le premier est choubichou ! Trop mimi !)

  • des ours en peluche, j'en ai des dizaines ! chaque voyage, chaque déplacement est un prétexte pour en acheter un nouveau, rien à faire, je suis addict …et je ne peux donc pas te conseiller 😉

  • Je collectionnais aussi les peluches plus jeune et j'en avais aussi des cartons entiers. En emménageant chez mon homme, j'ai fait don de certaines à des crèches ou des écoles. Par contre, j'ai gardé toutes celles qui avaient une valeur sentimentale, qui étaient les plus belles et qu'on m'a donc offertes : crocodile, pingouin, koala, ours, géante, Shtroumpfette, Popples… Elles sont aussi dans des cartons à la cave et je les regarde de temps en temps. Etant donné que mon homme a des cartons entiers de trains miniatures, ben voilà, on a chacun sa petite lubie.^^ Je pense que ton Prince charmant n'aura aucun mal à les accepter d'autant que je ne vois pas où est le mal et qu'elles ne prendront pas sa place dans ton lit ! ^^ Tiens, un jour faudra qu'on se montre nos plus belles pour le fun ! =)

  • PS : au fait, moi aussi j'adore les moutons et je les collectionne (peluches, straps, porte-clés, porte-monnaies…) : surtout Shaun the sheep et les moutons de la marque Nici. 😉

  • Too cute 😉 Moi aussi j'en ai gardé 3 ou 4 qui avaient une signification particulière (mais je n'en ai jamais eu beaucoup). Tu sais du moment qu'elles n'envahissent pas ta vie (au point de passer dans Confessions Intimes par ex 😉 il n'y a pas de raison pour que ton futur Prince Charming n'accepte pas cette addiction 😉
    Bises <3

  • Vive les nounours!!
    Enfant, je les collectionnais aussi et je les ai toujours… mais chez mes parents (à part deux ou trois).
    Elles me manquent terriblement mes (trop) nombreuses peluches, mais quand on vit dans un petit studio, on peut pas loger toute cette tribu!

  • Je ne vois pas en quoi les peluches devraient être destinées à des enfants (d'ailleurs ce mouton pourrait ravir un-e collectionneur/se adulte !), enfin, peut-être que d'ici quelques années les gens s'y feront à ces peluches hors berceaux… Pour l'instant beaucoup d'adultes ont parfois un peu honte d'en avoir, quel triste et fade monde ! C'est pourtant pas si fou loin s'en faut…

    Personnellement mes peluches d'enfance je les ai virées au profit de peluches un peu plus choisies, qui me ressemblent plus actuellement. Et vu mon âge je crois que c'est parti pour la vie, de toute façon mon suicide social est suffisamment bien entamé comme ça pour que je me permette vraiment ce que j'ai envie de faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *