Bayeux la belle

Bayeux la belle, la normande, la calme, la sereine, l’accessible, la cultivée… Dire que j’ai aimé, adoré cette ville ne serait pas suffisant pour vous parler de Bayeux. Et pourtant, j’y ai passé en tout et pour tout… une journée et demie. C’est ce qui s’appelle un sérieux coup de foudre, non ?

bayeux-fleurs
Bayeux, ville fleurie.

Du coup, je vais vous parler de ce court moment, mais intense, en deux billets : une « introduction » et le traditionnel « que faire à Bayeux ? ». Autrement, je suis partie pour un billet de deux kilomètres de long (en lisant le 2ème épisode jeudi, vous me direz que j’ai eu raison).

Une toute petite partie de ma famille habite à Courseulles sur mer, soit la porte à côté de Bayeux. Et pourtant, je suis passée complètement à côté à l’époque. Un comble. Erreur vite réparée, grâce à Sandrine Camus, super blogueuse, maman de Gamon Girls et surtout, nouvelle bajocasse officielle et ambassadrice de sa ville depuis peu.

C’est peu dire qu’elle joue son rôle d’ambassadrice à la perfection. A la faveur des congés d’été, j’ai donc pris des billets direction la Normandie, initialement pour 4 jours, mais le séjour s’est réduit comme peau de chagrin. Bref.

Bayeux-catheCC81drale

L’arrivée à Bayeux : le choc sonore et visuel.

Première impression : une douceur de vivre impressionnante. Dieu que c’est… calme. Truc de foufou, j’entends les oiseaux qui chantent, moineaux et mouettes à l’unisson. L’effet est quasi immédiat, la relaxation se situe à 2h30 de Paris.

Deuxième impression : tout tient au creux de la main. Après à peine 4 minutes de taxi, me voilà arrivée au Logis Les Remparts, très agréable maison d’hôtes au cœur du vieux Bayeux, avec tout le confort et même plus encore. Le dépaysement est total, pour le meilleur, rien que le meilleur.

Valise posée, oiseaux dans la tête, je file retrouver Sandrine près de la Cathédrale. Il me faut environ… 3 minutes à pieds pour me rendre sur place. Le centre ville tient dans un mouchoir de poche, pour mon plus grand bonheur. Moi qui me fatigue au bout de 10 minutes de marche, j’ai pu crapahuter sans soucis d’un musée à l’autre, d’une cathédrale à l’office du tourisme. Parfait.

Bayeux-5

Troisième impression : la déconnexion est (presque) totale.

Bayeux, ce n’est pas simplement une jolie ville, c’est aussi une bulle, un havre de tranquillité et de balade. Petites boutiques toutes plus sympathiques les unes que les autres, musées célèbres (la tapisserie de Bayeux) et plages du Débarquement à un jet de navette… tout est à « disposition » pour que vous puissiez enfin déconnecter, enfin ce qui y ressemble, sans arrière-pensée et sans vous jeter toutes les cinq minutes sur votre smartphone qui vibre, le vilain.

Je vous ai mis l’eau à la bouche ? Vous souhaitez en savoir plus sur Bayeux et ce qu’elle propose aux pauvres parisiens et touristes en manque de quiétude ? Stay tuned, ça arrive bientôt sur Bullesdeflo !

Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

Abracadabra, le 1er thé d’Envouthé est né !

Les amateurs de thé connaissent obligatoirement la box Envouthé et sa meilleure...
Lire la suite

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *