Allez venez, on va bouquiner au coin du feu !

J’ai toujours aimé lire. C’est reposant, aussi bien physiquement que pour l’esprit. Mon challenge pour 2016 ? Prendre le temps d’avoir le temps justement. Plongée dans mes écrans, j’en viens à négliger la partie lecture et c’est dommage. Mais quand j’ai une fenêtre de tir, j’aime bien découvrir de nouvelles choses.

On ne se lasse pas de la revue Encore

Encore : une revue à offrir et surtout, à s’offrir !

Découverte à l’occasion d’une sortie shopping au concept-store Le Sept Cinq, la revue « Encore » est une mine d’or qui se dévore sans modération. Non mais vraiment. J’ai tiqué de prime abord sur le prix de la bestiole (16€), mais je n’ai absolument pas regretté mon achat. Il est rare que je lise un magazine de A à Z et dans le cas présent, j’en redemande.

Revue semestrielle de 176 pages (donc il y a de quoi faire), Encore réunit 10 portraits, des dossiers thématiques, des chroniques et conseils pratiques. C’est très très bien fichu / intéressant / construit / éditorialisé (ne rayez aucune mention).
Le pitch est le suivant : « Histoires inspirantes d’une génération culotté ». Alors on pourrait croire que c’est une revue parisiano bobo chiante, mais il n’en est rien. Entrepreneurs, créatifs, artisans… Les portraits mettent en valeur des parcours de vie, avec des questions de fond. J’ai appris pas mal de choses et je confirme le côté « inspirant » de l’affaire.

Si vous souhaitez vous faire une idée, direction la version web de cette revue. De mon côté, j’attends avec impatience le deuxième numéro, parce que j’en veux Encore ! (Jean-Michel Calembour).

Fabienne Gadja nous souhaite la bienvenue au Pays des Marrakech’Chats !

Au pays des Marrakech’Chats, tous les chats dansent (et dorment) ^_^ *

Les chats… qui n’aime pas les chats ? De toute façon, ils finiront par régner sur le Monde !
La photographe Fabienne Gadja (tombée toute petite dans la marmite féline) a décidé d’aller encore plus loin en alliant tourisme et félins. Plus précisément, elle a souhaité nous offrir une vision originale de la médina d’une des villes les plus touristiques du Maroc, via de superbes clichés des chats autochtones.

Au travers des 106 pages de ce bel ouvrage, nous voilà embarqués tantôt au moment de la sieste (sacrée chez les chats), tantôt au moment de la sieste (oups je l’ai déjà dit), des flâneries ou du déjeuner/dîner. Pour la modique somme de 19€, vous voilà embarqués en 1ère classe dans un aller-simple vers le Maroc et ses beautés, vu par les chats, ou presque.
Les photos sont magnifiques, poétiques et dégagent une certaine sérénité. J’ai été très vite conquise par ce livre sans texte, qui laisse donc libre cours à l’imagination.

* Un grand merci à Fabienne Gadja qui m’a très gentiment offert ce livre. Un vrai beau cadeau.

J’ai encore quelques livres à dévorer dans les prochains mois, il ne me reste plus qu’à prendre rendez-vous avec moi-même dans mon agenda. Et vous, quelles sont vos lectures du moment ?

Écrit par
More from Florence

Frimousses de créateurs : laissez parler votre créativité!

J’inaugure ici une série de petits billets sur des projets et communications...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *