2014, année sociale pour ma pomme ?

Page fan Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et même Google + (mon côté foufou)… J’ai décidé en 2014 de socialiser encore un peu plus, à défaut de le faire IRL, mais ça, c’est un autre débat.

http://www.pinterest.com/pin/131800726568914791/

C’est dingue comme la gestion de tous ces réseaux peut prendre un temps de fou, presque de ministre oserais-je dire. Et pourtant, ils sont essentiels si l’on veut « médiatiser » un minimum son blog. Cela deviendrait presque une obligation, plus qu’un plaisir. En plus, on ne voit pas tout de suite le résultat de notre dur labeur (hello la fille qui exagère tout) sur les statistiques de visite du blog.
Sans se mentir, créer son blog, tenter de lui trouver un design pas trop dégueu et essayer de l’alimenter aussi souvent que possible (une lutte de chaque instant) avec une ligne éditoriale pas trop floue appellent, qu’on le veuille ou non, un minimum de reconnaissance. Si « on » ne veut pas être lu, « on » change de crèmerie et « on » repasse au traditionnel journal intime.

http://www.tom.travel/2014/01/pinterest-twitter-facebook-instagram-google-linkedin-en-2014/

Bien entendu, il y a une différence entre faire un blog pour être connu(e)/reconnu(e) et partager son vécu, ses impressions, ses avis, en accueillant les commentaires et les relais de posts avec grand plaisir. Pour ma part, je ne cherche pas à être LA diva de la blogosphère (un boulot à temps plein), mais je mets un point d’honneur à faire de mon mieux pour faire connaître mon bébé blog. Je pense que j’ai encore énormément de chemin à faire de ce côté-là.

Voici un petit récap’ des outils que j’utilise pour mon « personal branding » (et surtout mon plaisir, faut pas déconner non plus) :

http://www.harrisinteractive.fr/news/2014/28012014b.asp
Baromètre Harris des usages des réseaux sociaux

La page fan Facebook : un grand incontournable des réseaux sociaux
Et pourtant. Avec la visibilité des pages plus qu’en berne depuis un petit bout de temps, je me demande au final si cela a un réel intérêt quand on a un bébé blog comme moi. Je n’ai pas énormément de likes, je remercie d’ailleurs très chaleureusement les 155 volontaires qui me suivent, et j’essaie de poster souvent et de varier les plaisirs. Il faudrait que je mette plus de photos, c’est une discipline à prendre.

Le compte Twitter :  mon dada quotidien
J’y suis depuis quelques années déjà et franchement, je suis accro. Outre la source d’infos quasi illimitée que représente Twitter, ce réseau est aussi un formidable vecteur de socialisation. J’ai fait la connaissance de la plupart des personnes de la blogo IRL via nos gazouillis. J’y ai également décroché mon actuel job. Bref, je ne suis pas prête de décrocher.
Mon compte me sert à presque tout : veille pour le taf, veille personnelle, être au courant des dernières news, livetweeter des émissions TV indispensables à l’intelligence humaine (The Voice ou l’Amour est dans le Pré par exemple), papoter avec mes potes et évidemment, relayer mes billets de blogs. D’ailleurs, si mon bébé blog, qui commence à faire son nid d’ailleurs et j’en suis ravie, a un petit réseau de lecteurs, c’est en partie grâce à l’oiseau bleu.

On a peut-être tendance à oublier que le taux de personnes ayant un compte Twitter en France est encore assez faible. En effet, l’hexagone ne représente, pour le moment, que 2,1% des twittos mondiaux. Et encore, après s’être inscrit, encore faut-il l’utiliser et là, on apprend que 56% des comptes ne sont jamais utilisés. Si vous voulez plus d’infos, direction le blog du modérateur avec un dossier dédié assez complet.

La page Pinterest : un nouvel intérêt
Pinterest, j’y suis depuis un petit moment déjà, mais je n’avais pas trop « bossé » mes tableaux ni cherché une quelconque « ligne éditoriale ». Erreur réparée puisque désormais, j’attache une certaine importance à la forme comme au fond. A quoi sert Pinterest ? C’est une sorte de pense-bête, mais aussi de « mood board » qui sert à compiler des idées, des images pour mon blog ou pour ma « vie » en général.

La page Google + : un instant d’égarement ?
Je m’étais déjà inscrite il y a quelques temps sur ce réseau et puis faute d’envie, de volonté et d’interactions, j’en suis rapidement partie… pour mieux revenir ? Et oui, depuis décembre, me revoilà avec une page dédiée à mon bébé blog. Evidemment, je n’ai pas pu avoir « Bullesdeflo » comme nom de page (allez savoir pourquoi), je me contente donc d’un « Bullesdefloetcompagnie » ; ça ne va pas être simple pour le référencement tout ça !
J’ai l’impression, pour le moment, d’être une sorte de « pionnière » dans un univers presque hostile. Sans rire, il n’y a pas encore grand-monde et lorsqu’il y a quelqu’un dans cet univers, il fait comme moi, il poste et puis c’est tout. Les interactions ne sont pas encore énormes, elles sont même quasi inexistantes et c’est dommage. Ceci étant, je vais persévérer encore un peu, je pense qu’il y a un certain potentiel ici.

Le compte Instagram : du perso et encore du perso
Pour le coup, je consacre ce compte à publier des photos plus « personnelles », beaucoup moins à relayer les actualités de mon blog. Parfois je le fais, mais ça reste encore assez rare. J’ai l’impression de mélanger les choux et les carottes.

Sinon, je suis également sur Viadeo, Linkedin, Hellocoton… Bref, j’essaie d’être partout, mais sans que ce soit une obligation, quelque chose de pénible. Il n’y a rien de pire que d’être présent sur un réseau pour ne pas ensuite l’alimenter et le laisser mourir de sa belle mort. On verra bien ce qui se passe avec Google + par exemple.
2014, année sociale pour ma pomme ? Je vais faire tout pour et j’espère, je croise les doigts, j’allume un cierge pour que vous soyez de la partie !

Écrit par
More from Florence

Petits poissons et gros requins à l’Aquarium de La Rochelle

Il y a deux ans, je vous parlais de ma visite à...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *